Cohésion d’équipe : les facteurs-clés de la réussite

Construire et préserver une équipe qui fonctionne, difficile de le faire tout(e) seul(e) ! Vous pouvez être le/la meilleur(e) praticien(ne) au monde, vous avez au moins besoin d’une assistante pour vous aider au cabinet. Comme le leader d’une équipe cycliste, vous vous appuyez sur les qualités de votre/vos coéquipier(s) pour maintenir un haut niveau de service. Plus votre équipe sera soudée et formée, plus votre activité sera florissante.

Publié le 16 novembre 2022

Cohésion d’équipe : les facteurs-clés de la réussite

Mais quels sont les ingrédients pour construire une équipe performante ?

 

1. Des systèmes documentés

Il est important de mettre en place des systèmes documentés, point par point, sur les domaines cliniques, paracliniques et extra cliniques du cabinet. L’objectif est de permettre aux membres de l’équipe de se former rapidement et d’être performant dans leurs tâches et responsabilités respectives. Avoir des systèmes documentés fournit des informations claires et nécessaires à l’équipe entière. C’est le moyen le plus rapide pour former les personnes déjà en poste, ainsi que d’éventuelles nouvelles recrues.

Quand aucun système documenté n’existe, il n’y a aucune traçabilité de l’organisation et une déperdition de l’information. Une organisation qui ne repose que sur l’oral conduit inexorablement à de l’inefficacité et de la confusion. Pourtant, vous pourriez fortement réduire le niveau de stress et le turn- over du personnel en mettant en place des systèmes documentés.Il faut au minimum 12 mois de travail assidu pour développer une documentation efficace et cohérente des systèmes organisationnels du cabinet.

 

2. Des descriptions de poste

Les descriptions de poste doivent être très claires. Elles doivent décrire les compétences et responsabilités nécessaires pour le poste. La communication sur le poste est la clé à la fois pour le cabinet et le futur membre de l’équipe. La description de poste devient un document de travail qui doit vous aider à mesurer l’évolution et l’intégration de la nouvelle recrue. Le praticien ou un membre de l’équipe en place devrait passer au moins 15 minutes toutes les semaines avec elle pour mesurer les progrès accomplis, en prenant comme référence la description de poste. Si la personne donne entière satisfaction, ces entretiens peuvent être utilisés pour renforcer la philosophie de travail et l’encourager à poursuivre ses efforts. En revanche, si vous avez des doutes, ces entretiens permettront de mettre en avant les points d’amélioration attendus.

 

3. Des entretiens annuels individuels

La cohésion d’équipe demande une communication sur des bases régulières. Par exemple, les entretiens annuels individuels, avec chaque membre de l’équipe, sont critiques. Ils ont pour objectifs de faire un bilan, d’aborder les points positifs et négatifs, de maintenir la motivation et de donner encore plus de perspectives et de sens au travail de chacun. La période à laquelle vous les réalisez est importante. Par exemple, ne les organisez pas en fin de semestre, souvent veille de congés. En effet, tout le monde est moins réceptif à cette période. Par ailleurs, il est important de souligner et de féliciter les résultats obtenus et les bonnes initiatives prises. En parallèle, mettez également l’accent sur les points d’amélioration attendus. Tout ceci se faisant avec le feed-back du salarié.

C’est notamment l’occasion d’entendre les éventuels problèmes ou difficultés auxquels le salarié est confronté au sein du cabinet ou de l’équipe. Cette démarche le motive et l’engage dans l’action. Enfin, cet entretien annuel vous donne l’opportunité d’encourager chacun des membres de votre équipe à apporter sa contribution à la cohésion d’équipe.

 

4. Un état d’esprit

Veillez à recruter des personnes ayant l’esprit d’équipe. Le profil de certaines personnes semble parfois idéal en termes d’expérience professionnelle. Cela peut vous amener à penser que l’activité du cabinet pourrait bien se développer avec sa présence. Mais il arrive parfois que ce ne soit pas le cas, tout simplement car la personne n’a pas l’état d’esprit adéquat.

 

La cohésion d’équipe est primordiale sur la croissance à long terme du cabinet. Les praticiens, quel que soit leur talent, ne peuvent plus piloter le cabinet seul. Pour avoir une activité continue, les praticiens ont besoin de construire une forte cohésion d’équipe.

 

 

Vous en savoir plus et découvrir les 2 derniers ingrédients, téléchargez notre livre blanc en cliquant sur ce lien :    https://www.bgds.fr/ressources/cohesion-dequipe-les-facteurs-cles-de-reussite/

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Prenez RDV et rencontrez-nous lors du congrès de l’ADF du 22 au 26 novembre à l’ADF, stand n°1R24 ! en cliquant ici

 

 

 

 

Dans la même rubrique
  • À découvrir
Optishade
  • À découvrir