Première installation en cabinet d’omnipratique/de spécialiste : quels investissements technologiques ?

Votre future structure va s’organiser autour de la technologie. Qu’on le veuille ou non, les nouvelles technologies sont devenues un pilier central de l’art dentaire. Et votre cabinet va devoir s’articuler et se structurer autour de ces dernières. Bien sûr, le choix de ces équipements va dépendre en partie de votre projet professionnel, de votre pratique, et de votre budget.

Publié le 19 octobre 2022

Première installation en cabinet d’omnipratique/de spécialiste : quels investissements technologiques ?

Nous pouvons classer les nouvelles technologies en 3 catégories :

 

Première catégorie : les technologies dites cliniques et paracliniques

Celles-ci ont un rôle d’aide au diagnostic, un rôle dans la planification et dans la présentation des projets de traitement, et enfin un rôle d’aide à la réalisation des traitements eux-mêmes.

Les technologies d’aide au diagnostic et de présentation des projets de traitement sont en pleine expansion et de plus en plus démocratisées. Parmi elles : le cone-beam,  l’analyse céphalométrique automatisée, les “mock-up” virtuels, le modjaw qui allie la modélisation 3D et l’occlusion dynamique, l’outcome simulator etc..

Ces outils de pointe conditionnent autant le projet de traitement que son acceptation par le patient, et constituent une phase primordiale en amont du traitement.

Dans les technologies dites cliniques nous avons celles nécessaires à la réalisation des traitements, comme :

  • l’empreinte optique, devenue aujourd’hui un investissement prioritaire pour la plupart des structures,

Bien sûr, leur utilisation et leur pertinence sont très variables en fonction de la pratique et de la spécialité.

 

Deuxième catégorie : les technologies qui facilitent la gestion administrative 

Parmi ces outils de gestion, nous pouvons citer : 

  • La prise de rendez-vous en ligne, 
  • La signature électronique contribuant au zéro papier, 
  • La téléconsultation, 
  • Les logiciels de gestion des stocks et des commandes, 
  • La gestion de la traçabilité, 
  • Les logiciels de statistiques du cabinet,  
  • Les bornes d’accueil, 
  • Les dossiers médicaux partagés, etc.

Ces technologies font gagner du temps, permettent de mieux valoriser les ressources humaines, rendent les structures plus efficaces et contribuent aussi à l’image véhiculée auprès du patient.

 

Troisième catégorie : les technologies de communication  

Ces technologies s’avèrent être tout aussi importantes que les deux précédentes, d’autant plus dans le cadre d’une première installation.

Le site internet, véritable vitrine de votre cabinet, doit marquer votre différence.

La maîtrise des réseaux sociaux, quant à elle, devient désormais essentielle pour soigner l’image du cabinet.

Enfin, la gestion des avis en ligne en général, et de votre identité digitale, est absolument capitale.

La maîtrise de l’image de votre structure grâce à la technologie et aux outils digitaux est un enjeu primordial. Votre réussite va dépendre de votre capacité à faire savoir votre savoir-faire, à communiquer, et à développer votre image.

Le but n’est pas seulement d’attirer des patients, mais d’avoir des patients motivés, qui ne viennent pas vous voir par hasard, ou parce que les autres cabinets sont surbookés.

 

Comment investir efficacement dans les nouvelles technologies?

Quand on parle d’investissement, la notion de priorisation est centrale. Dans un monde idéal, toutes ces technologies devraient être intégrées immédiatement à la création de la structure.

Mais comme cela est souvent financièrement inaccessible dès l’installation, vous allez devoir prioriser ces investissements techniques en fonction de votre budget, de votre projet professionnel, et de votre pratique.

Faites-le de manière cohérente entre ces trois catégories : clinique et paraclinique, administrative et de communication.

Pour investir efficacement, il est également essentiel de réfléchir à l’intégration de ces technologies de pointe dans votre pratique : ne négligez pas la formation et le retour d’expérience, afin de pouvoir vous approprier progressivement ces nouveaux outils.

Ce point est fondamental : nous constatons régulièrement dans les cabinets qu’un certain nombre d’équipements technologiques ont été acquis, mais ne sont pas ou peu utilisés : tout simplement car la phase de formation a été négligée. La formation des équipes est donc centrale pour réussir la bonne intégration de ces technologies. 

Il est important de faire la promotion permanente de tous ces investissements auprès des patients, afin de valoriser votre pratique d’une dentisterie moderne.

Pour conclure, l’utilisation et l’intégration des nouvelles technologies est aujourd’hui la clé de voûte de toute structure dentaire. Ces dernières conditionnent de plus en plus la qualité clinique, l’efficacité, et l’image maîtrisée du cabinet. 

Enfin, si ces nouvelles technologies s’avèrent être totalement indispensables, n’oublions pas cependant que votre valeur ajoutée demeure dans la qualité de la relation patient. Le patient doit résider au centre du système. 

Découvrez notre formation 100% en ligne ici 

Dans la même rubrique
  • À découvrir
  • À découvrir