Comment accueillerez-vous les praticiens sur votre stand après un an d’absence ?

Gregory Scaliom : Après deux ans sans congrès, nous avons tous très hâte de nous retrouver. Alors, nous avons tout fait pour recevoir les praticiens dans les meilleures conditions. Leader du flux numérique en France, nous consacrons un stand entier à la prise d’empreinte numérique, avec des plages de rendez-vous privilégiés pour des démonstrations d’experts (chirurgiens-dentistes, prothésistes cad/cam, responsables techniques et matériaux).

Comment avez-vous soutenu les chirurgiens-dentistes durant la pandémie ?

Gregory Scaliom : Dans toute crise se loge une opportunité. Nous avons vu ce bouleversement comme une chance pour renforcer nos échanges avec nos praticiens, avec des rencontres en ligne autour de l’implantologie, la transformation numérique ou la gestion du cabinet ; en présentiel, lors de tours de France pour accueillir, écouter, partager… juste être là, comprendre et répondre avec des solutions durables, pertinentes et performantes.

Le programme scientifique sera centré sur l’omnipratique, quelle sera votre contribution ?

G.S : Le chirurgien-dentiste s’engage de plus en plus dans une prise en charge globale. C’est pourquoi, nous innovons très régulièrement pour lui offrir des solutions qui simplifient et sécurisent ses interventions, de l’implantologie avec EVO + (restaurations implantaires) à l’orthodontie (aligneurs puissance 3 Trioclear), en passant par les technologies de numérisation qui renforcent la prédictibilité et améliorent la reproductibilité.

Pouvez-vous rassurer les praticiens sur l’intérêt coût-rentabilité des évolutions technologiques ?

G.S : Le calcul : moins de temps fauteuil, moins de rendez-vous, plus de précision, un suivi et une communication facilités et améliorés, plus de satisfaction, pour des restaurations aux tarifs plus avantageux que les prothèses en flux analogiques !

Avec plus de 600 scanners installés et des centaines de milliers de cas réalisés depuis des années, notre laboratoire a développé un accompagnement optimal des praticiens sur la voie tout numérique, en toute sérénité.

Une fois vos produits vendus, quels services proposez-vous en termes de suivi ?

G.S : Votre question souligne tout ce qui fait notre différence avec les fabricants d’usineuses ! La prothèse dentaire n’est pas un simple consommable. Elle exige une expertise approfondie, une vision globale de l’omnipratique et surtout une excellente compréhension du flux de travail spécifique du praticien.

Nous ne vendons donc pas de simples produits. Nous apportons des solutions globales, du diagnostic à la restauration finale.

Que nous réservez-vous pour 2022 ?

G.S : Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous à l’ADF pour découvrir comment 2022 va accélérer la progression de l’omnipratique, avec notamment des solutions implantaires exclusives pour la numérisation des arcades complètes, l’orthodontie imperceptible TrioClear, et surtout des offres absolument inédites pour accompagner la transformation numérique des cabinets dentaires !