5% des français ne bénéficient pas d’une complémentaire santé, soit 5 millions de personnes. Le constat date de 2012 et du rapport « Enquête Santé et Protection Sociale » (ESPS) de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes). Ce dernier cible comme causes les questions économiques, mais aussi l’effet de seuil de la CMU. Sur les 5 millions de Français qui n’ont pas de mutuelle, 53 % déclarent « qu’ils n’en ont pas les moyens ». On observe ainsi un pourcentage de non couverture plus important chez les chômeurs (13,7%) et les inactifs n’ayant jamais travaillé (13,9%). Mais parmi cette population, on retrouve aussi des personnes qui ne souhaitent pas être couvertes (12%) ou qui n’y pensent pas (9%). Par ailleurs, les personnes seules et les familles monoparentales bénéficient moins souvent d’une complémentaire santé individuelle que les couples avec enfants.