L’Alliance pour un futur sans carie (ACFF) et Colgate ont réalisé une enquête auprès de cabinets dentaires en Europe sur l’impact du Covid-19 sur la prise en charge des caries.

Ce sondage, lancé en décembre 2020, a recueilli les réponses de 2 068 professionnels dentaires de plusieurs pays (Allemagne, Espagne, France, Italie, Pologne, Royaume-Uni et Scandinavie).

83 % des cabinets dentaires en Europe s’attendent à une augmentation des lésions carieuses, conséquence du retard des consultations dû à la pandémie de Covid-19, selon les résultats de cette enquête. 45 % des cabinets dentaires ont déjà constaté une augmentation du fait de ces retards.

D’après les chirurgiens-dentistes interrogés, la moitié des patients s’inquiètent de l’augmentation des problèmes dentaires, dont les caries, due à la pandémie. 43 % des cabinets dentaires déclarent avoir prodigué à leurs patients des conseils à distance en matière de prévention. Il s’avère que 55 % des cabinets dentaires ont une liste d’attente pour les visites du fait du Covid-19.

Autre enseignement de cette enquête : la sûreté sanitaire des cabinets dentaires. Deux cabinets sur trois déclarent ainsi que plus de 75 % de leurs patients consultent sans faire état d’inquiétudes concernant leur sécurité vis-à-vis du Covid-19.

L’augmentation des chiffres en matière de problèmes carieux liée à la pandémie de Covid-19 « devrait se poursuivre du fait des retards de consultation dentaire », juge l’ACFF. L’organisme rappelle l’importance des conseils prodigués par les praticiens en matière de prévention des caries, avant la reprise des « traitements dentaires de routine ».