Les compléments alimentaires et les aliments enrichis ont le vent en poupe, consommés pour lutter contre la fatigue, perdre du poids, ou encore préparer sa peau au soleil. Destinés à compléter le régime alimentaire normal et constituant une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique, les compléments alimentaires ne nécessitent pas d’autorisation individuelle de mise sur le marché. Depuis plusieurs années, on constate une augmentation de la consommation de compléments alimentaires dans la population française. Boissons énergisantes, levure de riz rouge, spiruline, propolis… un Français sur cinq en consomme régulièrement.

Pourtant, les composants des produits alimentaires ne sont pas tous anodins. Une étude menée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) incite à la vigilance. Pendant trois années, l’Anses a passé au crible ces compléments alimentaires, la plupart du temps pris sans conseil médical alors que des médecins ont signalé des cas d’intoxications en France…