« Produire du made in France de grande qualité » est l’objectif autour duquel se rassemblent les prothésistes dentaires, à l’occasion du Dental Forum, du 12 au 14 mars au Parc floral de Paris. « Nos fournisseurs, fabricants et leurs innovations technologiques sont des cartes maîtresses », souligne l’Union nationale patronale des prothésistes dentaires (UNPPD) organisatrice de l’événement. À l’heure du 100 % santé et de la concurrence étrangère, l’UNPPD se veut rassurante : « les laboratoires de prothèse dentaire qui fabriquent en France ont leurs atouts dans ce jeu de la mondialisation ». Cette année, la Coop’Zone, espace de coopération entre le laboratoire et le cabinet, sera dédiée au 100 % santé. Elle apportera, avec l’appui de partenaires, des solutions pour un travail de coopération avec le chirurgien-dentiste.

Dr Jean-François ERNOULT

• Dental Forum : Jeudi 12 mars : 13 h 45 – 14 h 45

Coopération indispensable entre orthodontiste et orthésiste dans la confection des aligneurs : Les déplacements des dents avec les gouttières en plastique dans les techniques d’aligneurs ne seront effectifs qu’à certaines conditions

  1. Respect de la biomécanique du déplacement des dents.
  2. Respect du séquençage d’un traitement orthodontique.
  3. La construction d’un set-up orthodontique doit toujours être le fruit d’une réflexion issue d’un diagnostic orthodontique complet pour savoir si on peut ou non « verser des dents », faire un stripping ou faire de l’expansion.

Au cours de cette séance, le Dr Ernoult et son orthésiste feront une démonstration en live de la construction d’un set-up.

Arthur ZARAKOLU, Drs Lucien DUPAGNE, Louis MAFFI-BERTHIER, Philippe TRAMBA et Daniel DOT

Dental Forum : Jeudi 12 mars – 15 h – 16 h

Empreinte et efficience clinique (en prothèse fixée) : caméra ou porte-empreinte ?
Quel que soit le mode d’enregistrement, avec ou sans contact, l’unique objectif du clinicien est d’obtenir de « son » empreinte les informations les plus aptes à la réalisation usuelle d’une prothèse fixée répondant aux standards de qualité les plus élevés. Mais l’outil ne fait pas tout. Sa mise en œuvre performante peut demander plus ou moins de temps et d’expérience pour le praticien et de facilité ou de difficulté pour la partie laboratoire. L’objectif de cette séance est de permettre à des prothésistes cliniciens et de laboratoire d’exposer et d’argumenter concrètement, à partir de cas cliniques, le choix du système d’enregistrement qu’ils ont retenu. Occlusion, surfaces de contact, adaptation de l’empreinte unitaire dento-portée au bridge complet implanto-porté, les atouts et les limites de l’empreinte optique ou physico-chimique seront illustrés et débattus objectivement par des conférenciers d’expérience.

Serge PUENTE DE BLAS

Dental Forum : Jeudi 12 mars : 16 h 15 – 17 h 15

Influence de l’occlusion dentaire et du positionnement de la langue sur la posture : gestion des paramètres posturaux au quotidien
Bilan énergétique et tests de postures, courants galvaniques, études des paramètres des chaînes descendantes ou ascendantes, détections des indices pouvant intervenir sur le centre de gravité (occlusion dentaire, appareillages, positionnement de la langue, réglages d’un harmoniseur et ses conséquences sur l’organisme posture et mobilité, importance de l’émotionnel…).

SÉANCE UNPPD

Dental Forum : Jeudi 12 mars : 11 h 30 – 13 h

Le règlement européen relatif aux dispositifs médicaux
La directive 93/42/CEE va laisser place au règlement européen 2017/745 applicable à partir du 26 mai 2020. Sous la directive 93/42/CEE, il existait 18 règles pour 56 critères, le règlement 2017/745 propose désormais 22 règles et 80 critères, induisant un durcissement des exigences réglementaires. Cette conférence informera les prothésistes sur les points qui les concernent dans ce règlement et leur présentera un nouvel outil qui leur permettra d’organiser la documentation obligatoire pour le respect du RDM.

Michael SANTOS et Dr Jonathan SELLEM

Dental Forum : Jeudi 12 mars – 17 h 15 – 18 h 30
Polymères et composites : une alternative dans les réhabilitations complètes supra-implantaires
L’arrivée des polymères hautes performances et des matériaux composites nouvelle génération offre une nouvelle approche, une nouvelle philosophie pour les réhabilitations complètes supra-implantaires. Face à la rigidité des matériaux conventionnels utilisés pour la réalisation des infrastructures qui s’opposent à la torsion naturelle des tissus osseux, le développement des polymères HP est une alternative intéressante. Ces polymères HP offrent un module d’élasticité proche de l’os, permettant ainsi de réduire ces contraintes et d’amortir une partie des chocs masticatoires. De plus, leur faible densité permet des restaurations prothétiques légères et résistantes à la fracture. Le recours assez fréquent à la céramique cosmétique pour recouvrir ces armatures peut poser des problèmes lors des phases de cuisson des céramiques. L’association de dents en composite aux armatures en polymère HP répond à la demande esthétique, offre une excellente résistance à l’abrasion et préserve le tissu dentaire. De surcroît, il n’est plus à démontrer l’impact négatif de certains composants métalliques sur la santé, d’où une évolution du marché vers des matériaux exempts de métal.

Sophie DALLEM et Philippe LLOBELL

Dental Forum : Vendredi 13 mars : 10 h – 11 h

Digitalement vôtre : la gestion des tissus pour une prothèse intégrée
Nous cantonnons bien trop souvent le prothésiste dentaire à la restauration des dents perdues ou abîmées afin de réhabiliter une occlusion, une fonction. Or, notre objectif est également de redonner un sourire harmonieux qui retranscrit l’âme et la personnalité du patient grâce à l’équilibre en bouche du rose et du blanc. C’est ainsi que nous nous sommes penchés sur le traitement pré-prothétique des défauts esthétiques muco-gingivaux antérieurs et postérieurs mis en œuvre au laboratoire. Nous traiterons des cas de facettes antérieurs, de canteliver, du traitement des émergences en prothèses implantaires, et de la gestion des éruptions passives afin d’améliorer la probabilité d’un résultat esthétique.

José ORTEGA et Jacky PENNARD

Dental Forum : Vendredi 13 mars : 11 h 15 – 12 h 15

Protocoles en zircone/céramique : essais comparatifs
L’introduction de la zircone dans le domaine dentaire a élargi les possibilités de la conception et de l’application des restaurations tout céramique. Les propriétés mécaniques de la zircone combinées avec la procédure de fabrication de la CFAO ont permis la production de restaurations importantes et complexes. Toutefois, l’utilisation de la zircone semble poser un certain nombre de problèmes quant à la pérennité des prothèses. Afin de mettre en évidence les échecs de fracture du matériau de recouvrement associé à la zircone, notre étude portera sur des tests à l’arrachement sur diverses céramiques et avec diverses préparations et cuissons. Elle portera également sur des tests à l’écaillement afin de vérifier les conséquences des épaisseurs de cosmétiques, des cuissons, et de la forme de l’armature assurant le soutien de la céramique esthétique.

Mickael GRIET, Dr Romain CEINOS

Dental Forum : Vendredi 13 mars : 13 h 45 – 14 h 45

La photographie polarisée couplée aux outils numériques d’analyse colorimétrique au service du duo prothésiste/dentiste
La révolution numérique au sein du monde dentaire évoque immanquablement la conception et fabrication assistée par ordinateur avec sa cohorte d’imageries scanners, de machines-outils, ou bien encore d’impression 3D. La numérisation et son avancée inexorable en odontologie semble nous couper peu à peu de l’artisanat traditionnel. Et s’il existait une voie pour concilier le savoir-faire du « fait main » et les avantages indéniables apportés par les nouvelles technologies au sein de l’art dentaire ? Cette présentation aura pour but de démystifier l’exploitation des données numériques de l’espace colorimétrique CIELAB dans la poursuite du succès colorimétrique prothétique. Le protocole photographique en lumière croisée-polarisée, la calibration des images numériques à l’aide d’une charte de gris, la confection de la céramique en accord avec les données objectives Lab seront autant de thématiques abordées. Les pas à pas de cas cliniques richement illustrés seront l’occasion de mettre au banc d’essais deux systèmes différents aux philosophies sensiblement opposées : le eLab_labor et le Mixceram.

Sébastien MILLIASSEAU et Dr Louis TOUSSAINT

Dental Forum : Vendredi 13 mars : 15 h – 16 h

Symbiose
Qu’il s’agisse de la CFAO, de la technique de pressée ou tout simplement de la stratification, les céramiques nous permettent aujourd’hui de répondre à bon nombre d’indications, avec des caractéristiques optiques et mécaniques propres à chacune. Il est donc d’autant plus important d’en respecter les protocoles aussi bien en clinique qu’au laboratoire afin d’assurer la pérennité de nos restaurations et leur intégration esthétique. Au cœur de cette démarche, la relation praticien-prothésiste joue un rôle fondamental, avec un échange d’informations à assurer dès les premières étapes de la prise en charge de nos patients. Elle permet, au travers d’outils spécifiques, d’établir une véritable communication et d’individualiser nos traitements prothétiques, tout en répondant aux impératifs fonctionnels, esthétiques et surtout biologiques.

Sébastien MARTINIE

Dental Forum : Samedi 14 mars : 10 h – 11 h

Matériaux et techniques au service de l’esthétique
De nos jours, les machines et les logiciels prennent une grande place dans nos réalisations, si bien que certains se posent la question de l’intérêt de connaître, par exemple, la morphologie, ou s’il est encore nécessaire d’apprendre à dessiner au crayon des dents pour s’imprégner par exemple des rapports d’engrènement inter-maxillaires. Je pense que c’est utile et qu’il ne faut pas perdre ce lien avec les méthodes traditionnelles, il est donc important de savoir utiliser au mieux ces dernières, de ne pas se perdre dans le tout numérique. Ces techniques traditionnelles couplées aux nouvelles technologies en font la valeur ajoutée de notre métier. Je vous propose un retour sur ces savoir-faire et leur apport dans notre quotidien.

Florin STOBORAN

Dental Forum : Vendredi 13 mars : 16 h 15 – 17 h 15

Les nouveaux challenges, le monde du prothésiste dentaire entre l’analogique et le digital
Comment exploiter le potentiel des systèmes analogiques et numériques afin d’obtenir des résultats esthétiques en harmonie avec la lumière naturelle, et une relation équilibrée entre luminosité et teinte ? Précision accrue, pertes réduites, combinaison des connaissances acquises avec les possibilités offertes par la technologie permettent d’aider le prothésiste dentaire moderne à choisir le bon matériau et la bonne technique, pour une restauration prothétique esthétique, tant avec les systèmes céramo-métalliques qu’avec les systèmes tout céramique.

Christophe HUE

Dental Forum : Samedi 14 mars : 11 h 15 – 12 h 15

Les nouvelles technologies au service de l’esthétique émotionnelle
La vidéo, la digitalisation et la planification du sourire sont des outils désormais incontournables pour la réalisation de nos travaux, et la conception de ces derniers est devenue prédictible. La dentisterie moderne permet de prendre en compte l’esthétique émotionnelle des patients, le but étant de créer une émotion avant et après traitement. Est-ce le moyen de solidifier et d’ajouter une nouvelle relation patient, praticien, prothésiste ? Et ainsi, ancrer une nouvelle image de notre profession pour les générations futures.