La faculté d’odontologie de Lorraine et Lorraine INP lancent Odonto+, un programme en formation professionnelle unique en Europe permettant aux docteurs en chirurgie dentaire, français ou étrangers, de compléter leur titre avec un diplôme d’ingénieur. Après une mise à niveau à distance, les apprenants chirurgiens-dentistes de la première promotion pourront intégrer l’école des Mines de Nancy dans son parcours ingénierie des biomatériaux. À l’issue de la formation, ils obtiendront le diplôme d’ingénieur civil de l’école des Mines de Nancy. Les candidatures sont d’ores et déjà ouvertes et la formation à distance débutera le 1er mars 2021.

Ingénierie biomédicale

« Avec une croissance de 3 % par an pour un marché estimé aux environs de 7 milliards d’euros, l’industrie dentaire est un marché dynamique qui voit dans l’ingénierie biomédicale un nouveau levier de croissance. Pourtant cette perspective pourrait être limitée par la faiblesse du recrutement de talents ayant à la fois les compétences nécessaires à la compréhension des besoins du secteur de la santé bucco-dentaire, et les capacités à innover technologiquement pour combler ces besoins », analyse la faculté d’odontologie de Lorraine.

Pour répondre à ce défi, l’université et Lorraine INP (premier pôle de formation d’ingénieurs en France comprenant l’école des Mines de Nancy) se sont rapprochés pour créer un cursus permettant aux chirurgiens-dentistes français ou étrangers d’obtenir un véritable diplôme d’ingénieur accrédité par la Commission des titres ingénieurs (CTI). À l’issue de cette formation, les diplômés posséderont à la fois la connaissance de la pratique dentaire et les compétences scientifiques d’un ingénieur. Ces diplômés seront ainsi préparés pour intégrer l’industrie et la recherche dentaire ou engager des collaborations en parallèle de leurs activités cliniques.

R&D dentaire

Des discussions menées avec les industriels du secteur de l’odontologie, notamment lors du congrès 2019 de l’ADF (Association dentaire française) et avec le Comident (organisation regroupant environ 150 TPE, PME et ETI spécialistes dans la fabrication et la distribution de matériels et matériaux dentaires) ont « fait ressortir un besoin en recrutement de collaborateurs ayant des compétences à la fois en odontologie et en ingénierie », souligne l’université d’odontologie. 

Les profils et les attentes de ces chirurgiens-dentistes sont variés. Des consultants chirurgiens-dentistes qui collaborent avec des industriels et qui souhaitent acquérir des compétences supplémentaires, des praticiens qui veulent s’orienter vers la R&D dentaire ou qui n’ont plus d’attrait pour les soins cliniques, ou encore qui ne peuvent plus exercer pour cause de maladie. Enfin, la formation s’adresse à des étudiants en fin de cursus d’autres facultés qui souhaitent se réorienter et acquérir de nouvelles compétences.

La faculté d’odontologie de Lorraine propose depuis 2020 une passerelle à ses étudiants de 4e année pour intégrer, en parallèle de leurs études en odontologie, l’école des Mines de Nancy et ainsi obtenir, en plus de leur titre de docteur en chirurgie dentaire, un diplôme d’ingénieur.