Alerte rouge. Ne communiquez surtout pas vos identifiants de connexion de compte de DPC, alerte l’Ordre des chirurgiens dentistes dans un communiqué daté du jeudi 9 décembre. Votre compte est « strictement personnel », rappelle l’Ordre.

« Le chirurgien-dentiste est seul responsable de sa mise à jour. Il est le seul détenteur d’un droit d’accès en consultation et en écriture », insiste-t-il. Pourquoi une telle mise en garde ? « Il semblerait que certains organismes peu scrupuleux, sous prétexte d’aider les chirurgiens-dentistes dans leurs démarches administratives, collectent leurs données personnelles et inscrivent les praticiens à des actions de DPC avec ou sans leur aval », informe le communiqué.

Si vous êtes un jour confronté à une situation de ce genre, signalez-le immédiatement à l’ANDPC ou à la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) du siège de l’entreprise concernée. Une fois l’alerte lancée, vous pourrez en plus porter plainte à la gendarmerie ou à la police.