Le jury a décerné cinq prix correspondant aux différentes catégories représentées, ainsi que trois prix spéciaux.

Les prix spéciaux du jury

• Le Grand prix du jury a été décerné au projet de prothèse proactive de genou développée par Millinav. Cette prothèse est équipée d’un moteur électrique, d’un microprocesseur et de capteurs de verticalité, ce qui lui permet de restituer les fonctions normales de la locomotion. « Nous avons doté les prothèses d’un sens de l’équilibre », a résumé Jean-Pierre Mayer, porteur du projet.

À l’état de prototype, la prothèse pro-active devrait être commercialisée au début 2016.

• Le Coup de coeur du jury a été décerné à l’application mobile Phobius, de la société espagnole Psico Smart Apps. Elle vise à guérir les phobies en plaçant les patients dans un environnement anxiogène (dans un avion, au bord d’un précipice, dans un cabinet médical pour une piqûre, en train de remplir une déclaration de revenu, etc.) grâce à la réalité virtuelle. Déjà disponible dans une version pour les thérapeutes, l’application devait sortir en septembre dans une version grand public, « à destination des 90% de phobiques qui ne passent pas la porte d’un thérapeute ».

• Le trophée International a été remis au service CallMeSmart du Tromsø Telemedicine Laboratory. Il s’agit d’une solution visant à simplifier le système de communication de l’hôpital et de réduire les interruptions du personnel, grâce à des données contextuelles. Le smartphone du professionnel, qui remplace tout son équipement de communication (téléphone personnel, urgences, pager, etc.) analyse les appels reçus, ainsi que la disponibilité du professionnel, son planning et sa localisation. La solution est testée depuis mai à l’hôpital de Tromsø en Norvège.

Les trophées des cinq catégories

• Le trophée Télémédecine a été remis à la solution de téléconsultation bucco-dentaire e-DENT, développée au CHU de Montpellier et financée par l’agence régionale de santé (ARS) Languedoc-Roussillon.

Destinée aux populations ayant des difficultés d’accès à un chirurgien-dentiste, principalement les personnes en perte d’autonomie et les détenus, cette technologie permet le diagnostic à distance grâce à une caméra utilisant la lumière fluorescente pour détecter les dégradations dentaires de manière très précoce.

• Le trophée Autonomie et maintien à domicile a été décerné à la société C.TEXDEV pour CommunicoTool Advance, une application sur tablette destinée aux personnes souffrant de troubles permanents du langage.

• Le trophée m-Health (santé mobile) a été attribué à Biomouv, pour sa plateforme BMeactiv. Il s’agit d’une plateforme et application de coaching en nutrition et activité physique pour les patients atteints de pathologies chroniques. Le service propose des programmes en fonction de la pathologie de l’utilisateur et de son profil. Il s’associe à des objets connectés pour faire évoluer les programmes en temps réel. Une étude clinique débutera à l’automne, avant une commercialisation en 2015.

• Le trophée Réseaux sociaux de patients et de professionnels de santé a été remis à My Hospi Friend, de la société People Like Us. Ce réseau social hospitalier permet à des patients d’un même hôpital de se retrouver autour de leurs points d’intérêt. Déployé en mars à l’hôpital Foch à Suresnes (Hautsde- Seine), le service ouvrira dans les prochaines semaines dans plusieurs autres hôpitaux ainsi qu’à l’institut Gustave-Roussy à Villejuif (Val-de-Marne).

• Le trophée Projets étudiants a été décerné à FDS : Frailty Diagnosis System, le système de capteurs de détection de la fragilité développé par le Master SIR de l’Université Paul Sabatier à Toulouse. Ce système s’inscrit entièrement dans la problématique du vieillissement et de la dépendance et facilite la détection des situations de fragilité, sur des critères de capacités physiques et cognitives des usagers, et le ciblage des actions de prévention nécessaires.

Les lauréats ont obtenu des prix allant de 2 000 à 4 000 euros, remis par les parrains des différentes catégories.