Chacun sait que l’acide est très mauvais pour les dents, l’acide de la plaque dentaire pouvant notamment provoquer des caries. Mais on ignore encore beaucoup trop de choses concernant la microstructure de la dentine. Au Royaume-Uni, des scientifiques de l’université de Surrey et de l’école de dentisterie de l’université de Birmingham ont mis au point une nouvelle technique pour mieux comprendre comment l’acide endommage les dents au niveau microstructurel. Les résultats de leur étude parus dans Dental Materials expliquent comment l’acide dissout les minéraux des différentes structures de la dentine à des vitesses différentes. À terme, ces découvertes pourraient permettre de nouveaux traitements pour restaurer la structure et la fonction de la dentine.

« L’érosion dentaire est une affection buccale courante causée par une exposition chronique aux acides. L’exposition répétée aux acides peut entraîner la perte irréversible des tissus durs dentaires. La dentine peut être exposée à l’acide à la suite d’une érosion grave de l’émail, d’une fracture de la couronne ou d’une récession gingivale, ce qui peut provoquer une hypersensibilité et d’autres problèmes de santé bucco-dentaire. Il est donc impératif que nous améliorions notre compréhension de la façon dont l’acide endommage les dents », explique le Dr Richard Shelton, de l’école de dentisterie de l’université de Birmingham dans un communiqué.

Pour leurs travaux, les chercheurs ont utilisé la technique « microtomographie in situ par rayons X synchrotron » au Diamond Light Source, un accélérateur de particules spécial. Les électrons ont été accélérés à une vitesse proche de la lumière pour générer des rayons X brillants qui ont ensuite été utilisés pour scanner des échantillons de dentine alors qu’ils étaient trempés à l’acide. Les scientifiques ont alors pu créer des images 3D claires de la structure interne de la dentine avec une résolution de l’ordre du micromètre (un micromètre étant un millième de millimètre). Et, en analysant ces images pendant les six heures que l’expérience a duré, ils ont réalisé la toute première étude 3D à résolution temporelle des changements microstructuraux de la dentine causés par l’acide.

Restaurer l’intégrité structurelle et esthétiques dents endommagées par l’acide

« On sait relativement peu de choses sur la façon dont l’acide endommage la dentine à l’intérieur de nos dents au niveau microstructurel. Cette nouvelle technique de recherche change cela et ouvre la possibilité d’aider à identifier de nouvelles façons de protéger les tissus dentaires et de développer de nouveaux traitements », se réjouit le Dr Tan Sui, maître de conférences en génie des matériaux à l’Université du Surrey, qui a dirigé le groupe de recherche.

« Nous espérons que nos recherches permettront d’améliorer les traitements visant à restaurer l’intégrité structurelle et l’esthétique des dents endommagées par l’acide », renchérit le professeur Gabriel Landini de l’université de Birmingham.

Sur son site, cette dernière précise que « Nathanael Leung, étudiant en dernière année de doctorat à l’université du Surrey, s’est vu attribuer une bourse GSK 2021 par l’Oral and Dental Research Trust. » Il profitera donc de cette somme pour continuer à « étudier la réponse mécanique de la dentine aux forces masticatoires en corrélation avec les changements microstructurels que l’acide provoque ainsi qu’en réponse à différents traitements comme les obturations et les couronnes. » À suivre…