« Les maladies parodontales peuvent être évitées. Consultez votre dentiste. » À l’occasion de la Journée de la santé des gencives qui se tient ce mercredi 12 mai, la Fédération européenne de Parodontologie (EFP) et ses 37 sociétés membres affiliées ont lancé une campagne de sensibilisation auprès du grand public pour sensibiliser sur le sujet.

Quatre courtes animations au ton comique ont été publiées sur la chaîne Youtube de l’EFP, reprises par des versions en 28 langues différentes par ses sociétés nationales. Mais cela n’est pas tout. Une session spéciale Perio Talks se tiendra également ce mercredi à 19 heures en direct sur Instagram (@perioeurope). Au cours de celle-ci, le coordinateur de la Journée de la santé des gencives 2021, Henrik Dommisch, discutera sur comment éduquer le grand public sur les maladies des gencives avec des représentants de plusieurs sociétés nationales. Parmi eux, Bruno De Carvalho (Belgique), Silvia Masiero (Italie), Nada Naamal (Liban), Álex García (Mexique) et Joao Miguel Gomes (Portugal).

Dans la première vidéo mise en ligne par l’EFP, un personnage de cartoon drague les filles au volant de sa voiture, quand soudain, son véhicule heurte violemment un dos-d’âne. Sous le choc, ses dents tombent. « Perdre des dents peut être le signe d’une maladie des gencives. Ces maladies peuvent être évitées. Consultez votre dentiste. », conclut le (très) court métrage de 38 secondes.

En outre, l’EFP et les sociétés nationales encouragent les professionnels dentaires à signer le manifeste « Perio et santé générale », un « appel à l’action pour que les dentistes et les professionnels médicaux soient proactifs dans la prévention, la détection précoce et le traitement des maladies parodontales. ». D’après l’EFP, il s’agit de la « première déclaration officielle de la dentisterie internationale qui condense des années de recherche sur les liens entre les maladies parodontales et les maladies systémiques pour reconnaître que la parodontite est un problème majeur de santé publique », précise l’EFP.

« Nous pouvons les vaincre simplement en gardant une bonne hygiène buccale »

En signant, « vous rejoignez une communauté croissante de professionnels et d’experts qui souhaitent un changement fondamental dans la perception des responsabilités des professionnels de l’art dentaire. Vous embrassez une mission qui consiste à faire bénéficier les individus et la société des avantages des soins parodontaux, un objectif fondé non pas sur la sagesse de la foule mais sur une analyse scientifique solide et cohérente », fait-elle valoir.

« La Journée de la santé des gencives 2 021 vise à rappeler que la santé des gencives est un facteur clé de la santé et du bien-être, même si, malheureusement, elle est encore parfois négligée », déclare Henrik Dommisch. « Des maladies des gencives qui pourraient être efficacement prévenues et traitées affectent encore des centaines de millions d’adultes dans le monde. Il est temps de prendre des mesures décisives contre les maladies des gencives – nous pouvons les vaincre simplement en gardant une bonne hygiène buccale et en allant régulièrement chez notre dentiste, notre parodontiste ou notre hygiéniste. »

Selon une étude UFSBD/Pierre Fabre Oral Care sur la santé bucco-dentaire des Français menée en 2018, la plupart d’entre eux ne s’inquiètent pas d’un saignement des gencives. Ainsi, alors que 64 % des sondés déclaraient leurs gencives en bonne santé, ils étaient 76 % à souffrir de saignements lors du brossage des dents. Autres enseignements intéressants de cette étude : 30 % des Français déclarent souffrir de gingivites et 29 % d’halitose, deuxième signal d’alerte d’une maladie parodontale. En cas de gencives douloureuses ou qui saignent, 22 % disent ne rien faire et seulement 9 % ont le réflexe de se rendre chez leur dentiste. Car 64 % préfèrent s’automédiquer (bain de bouche, dentifrices pour gencives sensibles, brosse à dents à poils souples…).