L’universalisation des liens sociaux comme « Facebook » n’est pas étranger à sa diffusion ; et l’on y trouve parfois des perles toxiques comme celle qui autoriserait des adolescents à clore les diastèmes qu’ils trouveraient disgracieux, dites les « dents du bonheur ».

C’est ainsi qu’une jeune Américaine venant se substituer aux praticiens, a placé sur son site une vidéo ou elle montre qu’en glissant un simple élastique de part et d’autre de ses dents antérieures, elle entendait modifier son sourire. Hélas cette méthode se révèle dangereuse, puisque l’obstacle qui interdit la jonction des incisives, par exemple le frein de la lèvre, résiste. Et qu’en insistant, on peut observer les dégâts comme l’image ci-contre.

Mail on line15 August 2015 Worrying online trend sees teenagers making ‘painful but cheap’ DIY BRACES using elastic bands – which experts warn will ruin gums and make teeth fall out