N’évoquons pas le « pushing » : processus de passage en force de composés huileux (sésame, coco, mangue), fort apprécié dans le sous-continent Indien, et de certaines franges écologistes disposant de loisirs. En effet, il faut vingt minutes durant lesquelles, les fluides, propulsés par la contraction isochrone des muscles jugaux et de la langue, débarrassent les interstices de leurs éventuels débris et dépôts bactériens. Un récent ouvrage en décortique les avantages.

(Nigerian Journal of Medicine ,mars avril 2015 :Oil pulling with coconut: study finds the ancient Indian technique really DOES have benefits for mouth health)

L’introduction du fil, et de ses avatars cirés, fluorés, souple, parfumé, etc. particularité du monde anglo-saxon, a engendré une culture et des gestes, moins élégants que le cure-dent en bois ou en plume de canard (qu’on masquait délicatement de sa main). Car le fil a son exigence (l’usage des deux mains, qui l’interdit partiellement aux manchots hors certaines particularités), ses nécessités anatomiques (quand les arcades dentaires n’offrent pas de points de contact, comme dans certaines ethnies aborigènes) et ses grandes messes, ou des milliers d’individus font le geste identique simultanément. (Independentaire, sept, 2013) Le fil a aussi ses psychologues, qui débattent longuement des séquences applicables : faut-il passer son fil avant de se brosser ou après ? Vaste questionnement qu’aurait probablement décortiqué Husserl dans un chapitre complémentaire de ses études phénomènologiques. Nos modernes tranchent délibérément pour le fil « avant », pour des motifs louables tenant à la faiblesse humaine dans la constance de ses démarches ; car la fatigue du passage du fil ne détournerait pas de la gratification qu’est la composante goûteuse de la pâte promise en brossage second. C’est la conclusion des universitaires de Los Angeles. Ceux de l’État de Washington (université de Seattle), au climat plus septentrional, comptent sur la méthode inverse, ou le fil fluoré au préalable, imprégnerait mieux le tissu dur, tout en complétant le massage au niveau créviculaire.

Dental asia 10/7/15 Floss or Brush First? Ibidem :The Consequences of Not Flossing your Teeth are Much Worse than Cavities