Pendant cette période de pandémie et depuis le 30 octobre, date du deuxième confinement, le Conseil National de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes demande à l’ensemble des cabinets dentaires de ville, la continuité de leur activité et des soins en mettant tout en œuvre pour limiter la propagation du Covid-19. Compte-tenu des caractéristiques propres aux soins dentaires, le risque de contamination au SARS-CoV-2 entre patients et praticiens peut être élevé et depuis le 16 mars dernier des protocoles de nettoyage et de désinfection ont été mis en place pour le maintien de l’activité.

Vigilance pour vos systèmes d’air et d’aspiration

Le personnel dentaire est constamment exposé à une variété de micro-organismes, y compris des micro-organismes pathogènes potentiellement dangereux. Les professionnels dentaires courent également un risque élevé de contracter le SRAS-Cov-2.

C’est pourquoi un appareil d’aspiration puissante est actuellement indispensable dans le cabinet dentaire. Elle est principalement responsable de l’aspiration du brouillard de spray et donc de la protection contre les infections

Du brouillard de spray aux aérosols

L’utilisation d’instruments à grande vitesse et de pièces à main à jet de poudre génère un brouillard de spray qui est un mélange d’eau de refroidissement, de particules, de poudre, d’éclaboussures, de gouttelettes de différentes tailles, de salive, de sang et de micro-organismes. Si le brouillard de spray n’est pas correctement aspiré dans la bouche du patient, il se forme un nuage d’aérosol qui s’étend sur un rayon de plusieurs mètres.

Le risque

Plus de 600 types différents de bactéries peuvent être détectés dans la cavité buccale humaine. Un seul millilitre de salive contient environ 100 millions de bactéries.

Au cours d’un traitement de 15 minutes sans mesures de protection, 0,014 µl à 0,12 µl de salive est inhalé par l’aérosol. Cela crée un risque élevé de contamination croisée.

La solution
  • Aspiration intrabuccale de brouillard de spray à grand volume avec 300 l/min pour une réduction des aérosols allant jusqu’à 100
  • Un débit de 300 l/min appliqué par voie intraorale est le facteur le plus important
  • Une grande canule d’aspiration avec des entrées d’air secondaires pour un volume d’aspiration maximal
  • Une technique d’aspiration optimale directement sur la zone de traitement améliore l’effet
Canule d’aérosol

Le bouclier de protection de la canule d’aérosol, spécialement conçu pour pouvoir tourner et se fixer, permet d’augmenter l’absorption de l’aérosol et d’obtenir une aspiration particulièrement efficace et ergonomique.

L’air dans les circuits des compresseurs et le rejet d’air vicié des systèmes d’aspiration nécessitent une surveillance particulière.

Tout d’abord, l’air sortant des instruments rotatifs constitue un vecteur de biocontamination à travers les circuits d’air. Par ailleurs, les fluides biologiques (salive, sang, pus…), vecteurs de micro-organismes traversent le système d’aspiration, qui leur offre des conditions idéales à leur développement.

L’installation de filtres bactériologiques sur vos équipements, vous permettra à la fois de produire un air de qualité dans la salle de soin notamment avec les filtres contre les bactéries et les virus de Dürr Dental pour le dessiccateur à membranes sont des filtres à particules à très haute efficacité de la classe ULPA U16 (supérieur à HEPA H14) qui sont dotés d’une capacité de rétention de 99,99995 % (Résultats des tests du 29/06/2020 réalisés par l’institut SGS Fresenius GmbH : pour les particules – indépendamment de la taille, une capacité de rétention de > 99,99995 % a été confirmée. Ceci correspond à la qualité ULPA U16 selon la norme EN 1822-1:2019-10 ou à ISO 65U selon la norme ISO 29463-1:2017. Pour les micro-organismes, une capacité de rétention de > 99,994 % a été confirmée avec le virus de test PhiX174 (taille de 25-30 nm).

Rappelons que le praticien a l’obligation de maintenir les équipements de son local technique en bon état de fonctionnement et de procéder aux procédures de maintenance recommandées par les fabricants et distributeurs. Il engage sa responsabilité en cas de dommage vis-à-vis des personnes et des biens.

« Le praticien ne doit, ni par lui-même, ni par son environnement professionnel, devenir un vecteur de transmission ». Plus que jamais en cette période de crise sanitaire, il est indispensable de vérifier vos équipements et de procéder à leur nettoyage en profondeur et à leur désinfection minutieuse.

Dürr Dental est engagé depuis plus de 55 ans dans l’hygiène en cabinet dentaire et propose toute une gamme de produits pour la désinfection et/ou le nettoyage, parmi ces produits, une sélection d’entre eux ont été testés efficaces contre tous les virus, y compris contre le nouveau type de coronavirus (SARS-Cov-2) :

Instruments :

  • ID 212 / 212 forte – Désinfection des instruments
  • ID 213 – Désinfection des instruments.

Surfaces :

  • FD 300 / FD 300 top wipes – Désinfection des surfaces
  • FD 312 – Désinfection des surfaces
  • FD 322 / FD 322 premium wipes / FD 322 top wipes – Désinfection rapide
  • FD 333 / FD 333 wipes – Désinfection rapide
  • FD 333 forte / FD 333 forte premium wipes / FD 333 forte wipes – Désinfection rapide
  • FD 350 – Lingettes de désinfection
  • FD 366 sensitive / FD 366 sensitive wipes / FD 366 sensitive top wipes – Désinfection des surfaces délicates

Mains :

  • HD 412 essential – Désinfection des mains

Domaines spéciaux :

  • Orotol plus – Désinfection des systèmes d’aspiration
  • Orotol ultra – Désinfection des systèmes d’aspiration
  • MD 520 – Désinfection des empreintes