Le nombre de cas de soins a augmenté de + 2,6 % au premier trimestre 2013 par rapport au trimestre correspondant de l’année précédente, atteignant un chiffre de 20,7 millions. Ce chiffre est passé à 21,8 millions de patients au second trimestre, soit 5,8 % de plus que sur la même période l’année précédente. Grâce à la bonne santé financière de l’assurance santé allemande, le gouvernement de coalition avait éliminé ces frais de consultation, une demande du Parti libre-démocrate.

Avant la fin 2012 et depuis 2004, les patients assurés en Allemagne devaient payer 10 euros, pour une visite chez le médecin, le dentiste ou le psychothérapeute. Selon les négociations actuelles de coalition en Allemagne entre le parti d’Union conservatrice et le Parti social-démocrate, l’assurance santé pourrait de nouveau retomber en déficit en 2015.