Une récente étude de l’Institut de recherche antivirale de l’université de l’Utah a démontré que le virus responsable de la Covid-19 pouvait être complètement inactivé par une exposition de 30 secondes à un bain de bouche à base d’iode moléculaire (I2) à 100 ppm.

Cette étude in vitro ouvre la voie à d’autres recherches et à la nécessité de revoir les recherches passées et actuelles sur l’efficacité de l’I2 comme agent thérapeutique antimicrobien.

Pour en savoir :
lien vers la publication