Pour leur permettre « d’y voir plus clair », le ministre de l’Économie a annoncé le 9 novembre dernier sur M6 une future loi à destination des chirurgiens-dentistes. Cette dernière les obligerait à indiquer, sur les devis, le prix d’achat des prothèses dentaires facturées ensuite aux patients. D’après Emmanuel Macron, cette mesure devrait être inscrite dans la future loi Santé, laquelle sera discutée au Parlement en 2015. Ce n’est pas la première fois que cette mesure est proposée : en mai 2012, les chirurgiens-dentistes s’étaient fortement mobilisés contre cette idée.