Accessible depuis le 4 avril dernier depuis le site www.rechercheisidore.fr, il s’agit de la première plateforme de cette ampleur à utiliser les techniques du web 3.0. Le CNRS vient de créer une nouvelle plateforme web de recherche et de diffusion pour les sciences humaines et sociales : Isidore. Avec elle, plus d’un million de documents numériques, édités et diffusés par les laboratoires de recherche, les bibliothèques universitaires ou encore les plateformes d’édition électronique en sciences humaines et sociales, sont mis à la disposition des internautes.

Isidore est accessible depuis l’adresse rechercheisidore.fr et s’adresse aussi bien à la communauté scientifique qu’à un plus large public, qui peut par exemple suivre une question particulière au travers de blogs scientifiques.

Particulièrement innovante, Isidore est la première plateforme de cette ampleur à utiliser les méthodes et les techniques du web 3.0, la nouvelle extension du web aussi appelée web de données. Isidore permet ainsi de rendre visibles, de diffuser et de relier entre elles les informations contenues dans les données numériques qu’il collecte sur des sources respectant les standards d’interopérabilité internationaux. Cette technologie novatrice pourrait s’appliquer à d’autres domaines. Elle suscite d’ores et déjà l’intérêt d’organismes qui gèrent de l’information numérique (collectivités territoriales, acteurs économiques, etc.).