Ce symposium est mis en place en collaboration avec des partenaires des trois pays impliqués dans le cadre du Triangle de Weimar : – L’Institut Max Planck des colloïdes et interfaces de Potsdam (Allemagne), – L’Université de Grenoble (France), – et l’Université de Technologie de Varsovie (Pologne).

Les matériaux naturels tels que les os, le cartilage, la soie ou les tissus végétaux sont développés à une structure multi-échelles complexe qui leur confère des propriétés physiques et mécaniques exceptionnelles. Leur architecture interne leur permet de s’adapter à différents besoins biologiques. Les recherches sur les biomatériaux architecturés sont axées sur ces capacités d’adaptation, afin de disposer de matériaux utilisables à des fins biomédicales. En effet, leur structure permet une meilleure optimisation pour divers besoins souvent contradictoires, comme la stabilité mécanique, la résorption et la bio-intégration, tout en posant différents problèmes du point de vue de la synthèse, la caractérisation et la modélisation.

Dans ce contexte, le symposium organisé par le Service pour la Science et la Technologie vise à débattre de ces thématiques, ainsi que du potentiel des biomatériaux architecturés en médecine régénérative et de l’ingénierie tissulaire. L’objectif de ce symposium est de stimuler la discussion et de favoriser les échanges scientifiques basés sur les récents résultats. Il rassemblera des experts du monde universitaire, d’instituts de recherche ainsi que de l’industrie.

Tous les scientifiques intéressés peuvent s’inscrire avant le 5 novembre 2014 en ligne : www.wissenschaftfrankreich.de/de/formular/ (inscription obligatoire et gratuite, un accusé de réception étant ensuite envoyé).