Une part significative du temps de travail d’un chercheur est consacré à communiquer sur ses résultats. Cela passe généralement par la rédaction d’un article scientifique en vue d’une publication dans une revue à comité de lecture. Cet exercice délicat suit des codes très précis afin de s’assurer de la reproductibilité des résultats, pilier de la démarche de recherche scientifique.

Cependant, cela aboutit à des textes qui sont difficiles à comprendre rapidement, même pour des chercheurs du même domaine. Ainsi, un travail exhaustif d’identification de la littérature existante sur un sujet devient une tâche particulièrement fastidieuse, occupant une grande partie des journées des scientifiques.

C’est pour aider ces derniers, mais aussi le grand public qui souhaite se saisir des problématiques scientifiques, que Summy a été créé Summy. Son rôle ? Résumer automatiquement un papier académique, quelle que soit la discipline. Pour cela, ces chercheurs se sont appuyés sur l’algorithme Muse qui utilise une combinaison linéaire de 31 métriques statistiques afin de générer un classement des phrases d’un document selon leur importance, et produire ainsi un résumé pertinent. Implémenté, Muse s’est transformé en Summy, un outil accessible depuis un site web ouvert à tous : http://summy-bgu.cloudapp.net/. Il permet de résumer des textes scientifiques et même des livres et est aujourd’hui disponible en trois langues : anglais, arabe et hébreu.

http://summybgu.cloudapp.net/