C’est non pas à l’orge que tiennent ces caractéristiques, mais au houblon, dont les antioxydants constitutifs seraient aussi un magnifique outil d’entretien des dents et des gencives. C’est au moins ce que disent Tanaka et ses collègues, selon lesquels les bractées du houblon contiennent des polyphénols, lesquels sont en mesure de s’encoller aux surfaces buccales et interdire l’émission de toxines bactériennes. En chromatographie, les auteurs ont repéré non seulement une vingtaine de substances profitables, mais aussi ces pro-anthocyanidines, lesquels sont les précurseurs des fameux antioxydants.

Tanaka et coll. Journal of Agricultural and Food Chemistry, 2014; 140228084419000 DOI: 10.1021/jf405544n – Comprehensive Separation and Structural Analyses of Polyphenols and Related Compounds from Bracts of Hops (Humulus lupulusL)