Les nouveaux procédés de développement des cellules souches pluripotentes iPS [1] sont à l’origine de leur plus grande utilisation dans le développement pharmaceutique. L’Institut Fraunhofer de technique biomédicale (IBMT) participe avec 26 partenaires à la création de la Banque européenne pour les cellules souches pluripotentes induites (EBiSC – European Bank for induced pluripotent Stem Cells).

Les scientifiques de l’IBMT travaillent sur les aspects de congélation des cellules et l’automatisation de la culture cellulaire, grâce à leur expérience sur le site de Sulzbach/Saar (Sarre). Par exemple, ces scientifiques développent des technologies permettant de refroidir les cellules en dessous de -130°C, leur assurant ainsi une meilleure conservation. L’objectif de ce projet est de fabriquer, au cours des trois prochaines années, quelque 1 000 types de cellules lignées cellulaires ainsi qu’une centaine de millions de cellules.

[1] Cellules souches pluripotentes induites (CSPi) : par opposition aux cellules souches embryonnaires (CSE), les CSPi ont pour origine une cellule adulte somatique, redevenue pluripotente grâce à l’action de facteurs de croissance et de facteurs de transcription. http://ebisc.org