Joindre l’utile à l’agréable. Vendredi 14 janvier, Ergonomie Dentaire, qui organise des formations sur le sujet, en a organisé une de niveau 2 au Pic du Midi de Bigorre, dans les Pyrénées. Cette dernière avait pour objectif de permettre aux praticiens et à leurs assistantes « d’appréhender sur fantôme et avec les instruments les gestes et postures ergonomiques à adopter pour travailler tout en respectant la biomécanique de leur corps ». L’évènement était animé par le Dr David Blanc, masseur-kinésithérapeute, spécialiste d’ergonomie des gestes et des postures et docteur en chirurgie-dentaire, et par le Dr Pierre Farré, diplômé d’ergonomie dentaire et docteur en chirurgie dentaire et en sciences odontologiques. Pour l’occasion, l’entreprise Meunier-Carus, créateur et fabricant français de fauteuils et sièges médicaux personnalisables, avait installé une table de soins dentaires au sommet. Christophe Simon, président de l’entreprise, nous raconte.

« Jeudi après-midi, nous avons chargé la table de soins dentaires Zee Table dans une télécabine pour monter l’unit au Pic du Midi », témoigne-t-il. « Outre le caractère insolite, c’était un véritable défi logistique d’installer un matériel opérationnel dans ce lieu emblématique des Pyrénées et de la France. La faisabilité s’est jouée à 2,5 cm près pour pouvoir passer le matériel au travers de certains sas. Et la plus grosse incertitude, c’était bien sûr la météo. »

Mais tout s’est bien passé. « Nous avons réussi à installer un poste de soins complètement opérationnel avec compresseur et aspiration, permettant ainsi aux participants d’utiliser le matériel en conditions réelles en appliquant les gestes et postures ergonomiques », assure-t-il.  Le jour J, le soleil était au rendez-vous. « Les conditions météo étaient idéales, avec une vue époustouflante sur toute la chaîne des Pyrénées depuis la salle de conférence. »

« Les astres étaient bien alignés »

Le vendredi matin, vers 9 h, un groupe composé de dentistes et d’assistantes, une trentaine de personnes en tout, a pris le chemin des télécabines. À 10 heures pétantes, les binômes étaient arrivés au sommet. Tout au long de la journée, ils ont pratiqué sur l’unit-table. « En situation réelle, ils ont notamment pu tester le travail sous spray avec miroir sec », précise Christophe Simon.

En outre, cette formation évoquait notamment la gestion de l’aspiration par l’assistante, la gestuelle du passage des instruments, l’anesthésie indolore ou encore la technique du retour inverse des instruments, décrit Ergonomie dentaire sur son site.

Pourquoi avoir choisi le Pic du Midi ? « Ce choix s’est fait sur un coup de tête, au hasard d’un défi lancé à la suite de deux formations en niveau 1 organisées par GC Dent, notre distributeur local pour la table dentaire, à Anglet et à Pau », raconte le gérant de Meunier-Carus. « En échangeant avec David Blanc, l’idée a émergé d’organiser la journée niveau 2 en hiver dans une station pyrénéenne. Il  s’est alors dit que ce serait super de pouvoir réaliser ça au Pic du Midi. C’était un pari très audacieux car il fallait s’assurer que ce soit faisable d’un point de vue logistique. Mais les astres étaient bien alignés pour que cette première mondiale soit finalement un succès. » Et de conclure : « On ne pouvait pas espérer mieux en termes de météo, de conditions logistiques et d’enthousiasme du groupe. Tout simplement inoubliable ! »