Ces chercheurs se sont concentrés sur la réaction de transformation en citrulline, une modification post-traductionnelle de l’acide aminé arginine, de son état normal dans les protéines, en acide aminé non protéique citrulline. La citrulline est une molécule qui peut provoquer une inflammation dans le corps. Ils ont constaté que certains nanomatériaux (les nanotubes de carbone) avaient pour effet d’augmenter les taux de citrulline. Cependant, en modifiant chimiquement la surface des nanotubes de carbone, le processus inflammatoire a été réduit ou même supprimé. Pour le professeur Volkov, directeur de recherche au Trinity College Dublin, il s’agit de la première fois où la sûreté sanitaire d’un nanomatériau est évaluée en utilisant cette méthode de transformation en citrulline. Il s’agit d’une percée cruciale dans les essais de sûreté sanitaire des nanomatériaux commercialement exploitables. Pour Dr Adriele Prina-Mello, leurs résultats montrent qu’en contrôlant la méthode de production des nanomatériaux, ces chercheurs peuvent garantir leur sûreté sanitaire. Au final cette étude ouvrira la voie à l’utilisation de matériaux personnalisés tels que des nanotubes de carbone modifiés certifiés pour leur sûreté dans les applications de santé futures, comme les systèmes intelligents de délivrance de médicaments pour le traitement des diabètes et cancers et de diagnostics non-invasifs, d’imagerie médicale et de chirurgie exploratoire. L’équipe de recherche du CRANN projette maintenant d’étendre leur méthode de recherche à d’autres nanomatériaux commercialement exploitables au-delà des nanotubes de carbone, tel que l’argent, l’oxyde de fer et aussi le graphène pour développer le concept de « sûreté par le design » aux applications commerciales. Par ailleurs, le Professeur Volkov, directeur de recherche à l’École de Médecine de Trinity College Dublin, mène le projet européen Namdiatream, rassemblant sept PME, deux multinationales et 13 institutions académiques. Le but de ce projet est de développer une méthode pour permettre la détection précoce des types de cancer les plus communs reliés à des nanoproduits.

Avec bulletins-electroniques.com