Ce dernier propose deux grandes nouveautés : une check-list de sécurité et un outil permettant d’impliquer son prestataire informatique dans la sécurisation des données. « La check-list est un outil de prévention comportant dix grands items qui permettent de vérifier si toutes les mesures de cybersécurité sont bien appliquées au cabinet dentaire. De la sécurisation des mots de passe jusqu’aux contrats avec les fournisseurs, cette fiche réunit toutes les règles à appliquer », explique l’ONCD dans sa dernière lettre (numéro 196). Le mémento intègre aussi la problématique des prestataires de services informatiques en proposant notamment quatre questionnaires à faire remplir et signer par celui-ci. En les signant, les prestataires s’engagent à respecter leurs obligations en matière de sécurité informatique.

Ainsi, en cas de défaillance en termes de protection des données, la responsabilité de ce tiers pourra être recherchée par le praticien, bien que ce dernier reste responsable de ses données. Enfin, le guide rappelle les réflexes à adopter, en cas d’attaque informatique par exemple. « Mettre en œuvre les principes du guide, et le faire correctement, permet d’assurer aussi bien la sécurité des données que leur disponibilité – enjeu crucial tant notre plateau technique est numérisé », conclut l’Ordre.

Guide disponible sur : bit.ly/CyberANS