La société de formation Clinic-All organise son deuxième Congrès de l’omnipratique les 23 et 24 juin au Centre des congrès de Lyon. Une seconde édition portée par le succès du premier congrès, qui avait réuni plus de 400 participants en 2018. Dix conférences animées par des praticiens experts seront proposées pour apporter des réponses à des problématiques cliniques. « Toutes les disciplines de notre beau métier seront abordées pour faire le point sur toutes les thématiques d’actualité  », déclare le président scientifique, le Dr Frédéric Raux.

Le champion olympique de natation Alain Bernard donnera une conférence sur le thème du facteur humain au service de la performance. Il proposera des clés pour « se sublimer » dans les tâches professionnelles. Un forum exposant de 650 m² permettra aux visiteurs d’échanger avec l’ensemble des acteurs de la profession.

Renseignements : www.congres.clinic-all.fr

Programme du Congrès de l’omnipratique

Jeudi 23 Juin

Dr Gabriel DOMINICI

MIH Comprendre et gérer le plus courant des défauts de l’émail (9 h)

L’hypominéralisation molaires incisives (MIH) affecte 10 à 15 % de nos jeunes patients. Dès l’éruption, l’enfant peut percevoir négativement ses nouvelles dents permanentes. Les molaires sont hypersensibles, se fracturent et sont délicates à brosser. Les incisives tachées peuvent induire une souffrance psycho-sociale relative. Le chirurgien-dentiste doit gérer des enfants souvent plus anxieux et des situations cliniques délicates sur des molaires délabrées à éruption partielle.

Dr Roberto SPREAFICO

Les restaurations des dents postérieures : de la tradition au CAD-CAM chairside (10 h 30)

Grâce à la CFAO  » au fauteuil « , il est aujourd’hui possible de restaurer des dents en une seule séance, grâce au gain de temps et de confort aussi bien pour le patient que pour le praticien. De nombreux types de vitrocéramiques et blocs de résines composites sont dorénavant disponibles ; la réalisation de pièces prothétiques pouvant s’effectuer directement au cabinet, par le praticien.

Dr Jean-Pierre GARDELLA

La chirurgie plastique parodontale à visée esthétique : les clés du succès (13 h 45)

Devant la demande esthétique croissante des patients, nous devons considérer la chirurgie plastique à visée esthétique, comme un élément incontournable de la réhabilitation cosmétique. Quel pronostic et quelle technique pouvons-nous proposer aujourd’hui pour répondre à cette demande, dans le cadre d’une dentisterie qui se veut résolument mini-invasive ?

Dr Stéphane SIMON

Pourquoi conserver la vitalité pulpaire a du sens, mais peut aussi se discuter… (14 h 45)

La conservation de la vitalité pulpaire s’intègre parfaitement dans le contexte de la dentisterie dite  » moderne  » préservatrice. Décrite depuis presque 100 ans, cette thérapeutique peine pourtant à s’imposer.  » Trop risquée  » pour les omnipraticiens, ou  » pas assez endodontique  » pour les endodontistes ! Si les avantages de conserver la pulpe vivante existent bien, les éléments de discussion ne sont peut-être pas ceux que l’on présente le plus souvent.

Dr Catherine GALLETTI

L’apport de l’orthodontie de l’adulte à la prothèse (16 h 15)

Peut-on raisonnablement intégrer un temps orthodontique dans un projet prothétique chez l’adulte ? Simplifier ou encore optimiser la prothèse est possible. L’orthodontie actuelle offre un champ très important de possibilités thérapeutiques. Nous verrons au travers d’exemples cliniques simples à complexes comment proposer et planifier l’orthodontie de manière efficace.

Vendredi 24 Juin

Dr Alex DAGBA

Bridge collé ou implant, histoire d’une complémentarité (9 h 30)

Dans le secteur antérieur, deux principales thérapeutiques sont envisageables pour la prise en charge d’un édentement unitaire : les restaurations implanto-portées, qui sont largement éprouvées, et les bridges collés cantilever, bien moins exposés. Le choix thérapeutique peut parfois être compliqué pour le praticien qui a plusieurs facteurs à considérer et appréhender. L’objet de cette présentation sera de discuter les indications de ces deux thérapeutiques complémentaires à travers différents cas cliniques.

Dr Éric ROMPEN

Muco-intégration implantaire : comment l’obtenir, comment la maintenir ? (11 h)

Une adhérence efficace des tissus mous péri-implantaires est essentielle pour sceller l’enveloppe corporelle, évitant ainsi la pénétration bactérienne, la formation de poches et les pertes osseuses. Pour obtenir cette muco-intégration, l’utilisation exclusive de matériaux biocompatibles au niveau transmuqueux est requise. Pour la préserver, la stabilité mécanique des tissus mous doit être favorisée par l’augmentation osseuse, la chirurgie muco-gingivale et la conception appropriée des composants transmuqueux, et des procédures prothétiques non traumatiques seront à privilégier.

Dr Emmanuel D’INCAU

Prévention et prise en charge des lésions d’usures pathologiques (14 h 15)

Les différentes étiologies de l’usure dentaire seront dévoilées, de même que leur diagnostic différentiel, ainsi que la prévention des lésions et leur prise en charge restauratrice lorsqu’elle est indiquée. Une place particulière sera réservée aux lésions érosives et aux lésions d’origine parafonctionnelle.

Dr Cédrik BERNARD

Traitement des conséquences de l’usure par restaurations composites (15 h 15)

Nous verrons quelles options thérapeutiques adhésives s’offrent à nous afin de restaurer de manière graduée les conséquences de l’usure, et quelle place le composite peut prendre dans ces thérapeutiques tant dans les secteurs postérieur qu’antérieur, et tant sur le plan fonctionnel qu’esthétique.