display banner v2 academic

IDS 2023 : cent ans d'exposition dentaire

Le salon mondial célébrera son 100e anniversaire à Cologne, du 14 au 18 mars.

Par Agnès Taupin, publié le 10 novembre 2022

IDS 2023 : cent ans d’exposition dentaire

J-123 : l’IDS, plus grand congrès mondial de la dentisterie, se tiendra au 14 au 18 mars prochains à Cologne. L’exposition internationale célèbrera son 100e anniversaire en 2023. L’occasion pour l’événement de rassembler l’ensemble des acteurs du monde dentaire, au travers de 2000 exposants venus de 65 pays. Le rendez-vous présentera les dernières innovations et nouveautés techniques et technologiques, sans oublier la question de la prophylaxie en odontologie, préexistante il y a cent ans et toujours d’actualité.

L’acte prophylactique

Nous connaissons deux affections bucco-dentaires majeures, la carie et la parodontite, par contre, la prophylaxie est un champ d’action très étendu“, a déclaré Mark Stephen Pace, président du conseil d’administration de la Fédération allemande de l’industrie dentaire (Verband der Deutschen Dental-Industrie).

Depuis sa création en 1923, le salon de l’IDS a vu le développement de l’acte prophylactique initial qu’est le brossage des dents. “L’efficacité des brosses à dents a augmenté significativement à la fin des années 30 grâce à l’utilisation de fibres en nylon plus performantes que le crin de cheval utilisé jusque-là. Depuis les années 60, les patients disposent également de brosses à dents électriques. Depuis la fin des années 80, les mouvements oscillants ou oscillants-rotatifs de la brosse ont rendu le nettoyage dentaire plus efficace “, commente l’IDS dans un communiqué.

Le congrès présentera les ultimes innovations en matière de prophylaxie : des brosses soniques et ultrasoniques, alternatives aux brosses à dents manuelles, aux derniers bains de bouche. Ceux-ci ont fait l’objet d’une plus grande attention avec l’épidémie de Covid. Dans une étude présentée à l’IDS 2021, des chercheurs de l’université Claude Bernard Lyon 1 sont parvenus à la conclusion qu’un bain de bouche peut diminuer le risque de transmission de virus. Un seul bain de bouche réduit de 71 % la charge virale et aide le système immunitaire à lutter contre l’infection.

Souches probiotiques

Les méthodes professionnelles mécaniques (appareils à ultrasons, soniques et à jet de poudre) ou l’utilisation d’instruments manuels seront aussi présentées. Mais d’autres stratégies apparaissent, s’appuyant sur l’alimentation qui “pourrait jouer un plus grand rôle – ainsi que sa supplémentation judicieuse, notamment avec des probiotiques“, évoque l’IDS dans son communiqué. Lorsque, dans des circonstances défavorables (patient stressé, fumeur ou immunodéprimé) le système immunitaire n’empêche plus les bactéries nocives de pénétrer dans le corps, on peut administrer de bonnes bactéries, à savoir des probiotiques. “Ces souches probiotiques (par exemple lactobacilles, certains types de streptocoques, bifidobactéries et levure de bière Saccharomyces cervisiae var. boulardii) peuvent alors contribuer à empêcher la prolifération de bactéries potentiellement pathogènes (par exemple Porphyromonas gingivalis, Tannerella forsythia, Treponema denticola)“.