Nous avons un nouveau ministre de la Santé et son profil détonne. Le Dr François Braun, chef des urgences du CHR de Metz-Thionville et président de SAMU – Urgences de France, a été nommé ce lundi 4 juillet dans le cadre du remaniement gouvernemental. L’homme de 60 ans remplace Brigitte Bourguignon défaite aux élections législatives. Il sera épaulé par Agnès Firmin Le Bodo, pharmacienne de profession, proche d’Edouard Philippe et ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des professions de santé.

Le Dr François Braun, président de Samu-Urgences de France depuis 2014, n’a jamais été dans la politique. Emmanuel Macron l’avait mandaté en janvier dernier pour travailler à son projet de santé de candidat à la présidentielle. Puis, en juin, après sa réélection, il l’avait nommé à la tête d’une « mission flash » afin de proposer au gouvernement des solutions pour résoudre la crise des urgences.

41 propositions retenues

« La maladie est connue et le diagnostic posé, admettait l’urgentiste. Des solutions sont sur la table mais il faudra les affiner après la crise Covid, et en proposer de nouvelles ! On doit par exemple tenir compte du fait que les soignants quittent l’hôpital ou le métier par épuisement », déclarait-il alors. Parmi ces suggestions : réguler les admissions par triage à l’entrée ou par le standard téléphonique du Samu, limiter par endroits les urgences aux seules vitales ou encore mutualiser les moyens de plusieurs services sur un seul site. Ses 41 propositions ont toutes été retenues.

Aujourd’hui, tout le pôle de l’avenue de Ségur passe le relais après 44 jours en poste. Le très controversé ex-chef de file des députés LR, Damien Abad, accusé de tentative de viol, abandonne son poste au ministère de l’Autonomie. Le Dr Geneviève Darrieussecq, ministre des Anciens combattants lors du dernier quinquennat, devient ministre déléguée chargée des personnes âgées auprès de Jean-Christophe Combe. Ce dernier, directeur général de la Croix Rouge, est nommé ministre des Solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées. Enfin, l’ancien ministre de la Santé, Olivier Véran, est transféré du ministère des Relations avec le Parlement au porte-parolat du gouvernement et au Renouveau démocratique.