En clair, en 2021, les contrôles autour du DPC vont être renforcés. Mais comment ?

À la suite de la loi de modernisation de notre système de santé en 2016, de nombreuses réformes autour du dispositif DPC ont été actés notamment avec la création de l’outil de traçabilité MonDpc (Art. D. 4021-2 du Code de la Santé Publique) permettant aux professionnels de santé de tracer en continu leurs activités DPC tout au long de leur carrière mais également d’en rendre compte à leur autorité de contrôle à l’issue de chaque période triennale.

Véritable portefolio numérique, MonDpc a vu le jour en octobre dernier et il est désormais obligatoire pour chaque praticien de créer ou d’actualiser son espace sur agencedpc.fr.

Cette action permettra au Conseil de l’Ordre de s’assurer de l’engagement effectif de chaque chirurgien-dentiste dans une démarche de DPC. En effet, chaque espace MonDpc est relié avec le Conseil de l’Ordre par un système informatisé qui lui permettra de contrôler chaque chirurgien-dentiste plus facilement.

Concrètement, chaque chirurgien-dentiste doit intégrer lui-même les différentes informations concernant les formations qu’il a suivies (DPC, actions hors orientations prioritaires…). À l’issue de chaque période triennale, un document de synthèse permettra ainsi à chacun de rendre compte de son obligation auprès de son autorité de contrôle.

Si ce n’est pas déjà fait, il vous est recommandé de créer ou d’actualiser votre espace sur agencedpc.fr

Pour vous connecter, cliquez ici !