Elles viennent de faire leur entrée sur le marché français. Elles possèdent trois caractéristiques qui la rendent unique et lui confèrent une place importante dans le monde du dentaire : elles affichent un certificat de cytotoxicité d’un niveau 0, alors que pour la quasi-totalité des résines, ce niveau s’élève de un à trois (autrement dit, de 20 à 70 % de cytotoxicité). Elles sont résistantes aux attaques bactériennes, ce qui a pour conséquence directe d’éviter gingivites et / ou péri-implantites. Elles ont des propriétés physiques et mécaniques qui les placent dans le peloton de tête des résines. Un chiffre seulement : résistance à la compression de 404,2 MPa. Dans l’air du temps, les disques et les blocs à usiner permettent de faire des provisoires de haute qualité et très solides.