C’est ce qui ressort d’une interview du Dr Davidas dans le journal « Dental Tribune International » paru en septembre 2014. « Le relargage d’ions métalliques des implants dentaires est dangereux pour la santé » et de l’article d’octobre 2014 : « Les implants en titane peuvent comporter un risque de corrosion ». En 2011, la SAS Drive a mis en place un programme d’études scientifiques ambitieux, en partenariat avec un industriel, spécialiste de la Micro-Texturation DLC, et le Centre de lutte contre le cancer Léon Bérard, à Lyon, avec trois objectifs :

1) Neutraliser les risques de relargage d’ions métalliques ;
2) Favoriser l’intégration et l’ostéoconduction ;
3) Prévenir la contamination microbienne et les risques allergiques.

Aujourd’hui, Drive est le premier fabricant d’implants à proposer un concept inédit et breveté de revêtement de surface par micro-texturation DLC (« Diamond Like Carbon ») de ses implants, neutralisant à 100 % le risque de relargage d’ions métalliques.