On peut ainsi éviter une prise d’empreinte, la coulée d’un modèle et la réalisation de ce dispositif au laboratoire, donc un gain de temps et d’argent, mais aussi et surtout les allers et retours entre le cabinet et le prothésiste, et de ce fait, moins de rendez-vous avec le patient.

On peut stabiliser les guides chirurgicaux Sicat (Sirona) en mettant en place un corps de référence après l’application du matériau. Après détection de ce corps de référence, on peut usiner la contre-pièce qui peut être insérée et collée dans le guide chirugical après avoir retiré la tige guide du corps de référence. Le guide est alors prêt à l’emploi immédiat. Cette résine permet également l’enregistrement de l’occlusion, surtout quand celle-ci est aléatoire. Elle se présente en cartouches de 50 ml avec des embouts mélangeurs adaptés à toute situation.