Il présente une forte résistance à l’abrasion et une rétraction très faible. Facile à manipuler, il adhère à la dentine, à l’émail, au composite, aux métaux et se met en place dans n’importe quelle situation ou condition. Son potentiel de reminéralisation, sa biocompatibilité et son hydrophilie font de lui un matériau idéal pour les comblements de perforations radiculaires, les restaurations de fractures de racines, et autres travaux de restaurations délicates et sousgingivales. Ses applications sont multiples : en endodontie (lésions carieuses, racines fracturées, perforations…), en dentisterie restauratrice (pédodontie, coiffage pulpaire, fonds de cavités, cavités en direct de classes III et V, toutes les formes des restaurations indirectes), comme matériau d’assemblage (pour les scellements métal et les couronnes céramo-métalliques), en orthodontie (collage contentions et brackets).