Une fois installées, il faut mettre en place une stratégie efficace. C’est ce qui a été établi dans le cadre d’une étude clinique menée en Suède : trentehuit personnes ont participé à cette étude en double aveugle (Hallström et coll. 2015). Leur moyenne d’âge était de 69 ans. Chaque individu présentait une péri-implantite sur au moins un implant. Après examen initial, les patients ont été informés sur les mesures d’hygiène buccodentaire. Les participants ont ensuite été répartis entre le groupe test et le groupe témoin. Pendant 12 semaines, les membres du groupe test se sont brossés les dents tous les soirs avec Cervitec Gel au lieu d’un dentifrice. Ce gel au goût agréable contient 0,2 % de chlorhexidine et 900 ppm de fluorure. En revanche, le groupe témoin a utilisé un gel placebo contenant 900 ppm de fluorure, mais pas de chlorhexidine. Des résultats significatifs ont été obtenus et surtout une réduction du saignement au sondage (BOP) par rapport au gel placebo.