La plupart des patients, et certainement ceux qui visitent régulièrement des cabinets dentaires, ont entendu leur chirurgien-dentiste évoquer l’importance du nettoyage interdentaire.

Alors, pourquoi le bilan en matière d’observance est-il insuffisant pour tant de patients ?
La complexité perçue du nettoyage interdentaire est un frein à son adoption.

Par où commencer ?

La facilité d’utilisation perçue est primordiale. Des « modèles d’adoption technologique » (TAM) largement établis le constatent lorsque les utilisateurs sont mis en présence d’une nouvelle technologie. Si ce n’est pas facile à utiliser, personne n’a une attitude positive à son égard [2] [3].

Les gens adoptent des produits spécifiques non pas parce qu’ils sont les meilleurs, mais parce qu’ils sont plus faciles à utiliser. Pour cette raison, l’enseignement aux patients du rituel de soins bucco-dentaires « idéal » peut ne pas donner les meilleurs résultats, si ce rituel est susceptible d’être « difficile » ou « contraignant » pour eux.

Nous sommes beaucoup plus susceptibles de réussir lorsque nous travaillons à motiver les patients étape par étape, en commençant par « c’est facile ». Tels des « coachs », le professionnel encourage ses patients à s’améliorer dans des domaines spécifiques en commençant par des « petites victoires », puis à passer à autre chose. D’abord et avant tout, il convient de recommander un accessoire que les patients sont prêts à utiliser.

Des études qui ont comparé l’efficacité et l’observance associée à différents accessoires interdentaires mettent en lumière le rôle de la facilité d’utilisation dans les résultats obtenus, avec un avantage pour les bâtonnets interdentaires et les brossettes interdentaires vis-à-vis du fil dentaire notamment.

Pour des informations plus détaillées, téléchargez notre livre blanc qui fait un état des données cliniques sur le sujet sur base de 17 essais cliniques randomisés et 6 revues systématiques et méta-analyses.

[1] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24353078/