L’Osteo Safe est destiné aux soulevés de sinus par voie crestale et à la condensation osseuse au maxillaire. C’est une solution qui garantit le confort du patient et permet de mieux gérer son stress. Il assure au praticien un geste maîtrisé, reproductible et efficace. La régularité et la précision de l’intervention sont assurées par une impaction constante qui ne génère pas de traumatisme pour le patient. L’impaction progressive garantit une préparation osseuse peu invasive et en toute sécurité. La séquence simplifiée et brève de quatre ostéotomes permet une mise en place d’implants pendant la même chirurgie. Grâce à la préhension à une seule main, l’instrument procure une meilleure visibilité intra-opératoire et permet à l’opérateur de se concentrer pleinement sur la procédure chirurgicale. L’Osteo Safe se branche directement sur un micro-moteur. Son kit comprend une cassette de stérilisation chirurgicale, 16 inserts ostéotomes (droits et baïonnettes, embouts concaves et convexes) et un tournevis manuel accompagné de ses accessoires (mandrin et extension de mandrin pour implants Anthogyr Axiom REG/PX). Grâce à sa connexion ISO normalisée 3964, il s’adapte à tous les moteurs et fauteuils compatibles. Un programme spécifique a été développé pour les possesseurs du moteur de chirurgie Anthogyr Implanteo.

Ostéotome automatisé

Témoignage du Dr Georges Khoury (75)

Les impacts sont davantage contrôlés et réguliers

J’utilise cet instrument depuis février 2015. Il m’a été soumis pour évaluation et comparaison par rapport à l’instrumentation manuelle impactée dans les soulevés de sinus par abord crestal.

Plusieurs avantages peuvent être évoqués : tout d’abord la libération d’une main de l’opérateur qui sert traditionnellement à impacter avec un maillet. Celui-ci, du fait de la mécanisation de l’Osteo Safe, n’est plus nécessaire. En second, les impacts sont davantage contrôlés et réguliers, et ne dépendent plus de l’opérateur. Ceci aboutit à un apprentissage plus progressif au fur et à mesure de son usage. Un autre avantage qui me semble essentiel en termes de communication avec le patient concerne l’approche psychologique, plus simple à appréhender et à admettre par ce dernier. En effet l’aspect de l’instrument est visuellement moins agressif que celui d’un marteau nécessaire à l’impaction dans une méthode plus conventionnelle. À l’image du torque mesuré sur les instruments d’implantologie, une mesure de l’intensité de l’impact affiché par le moteur serait la bienvenue. Elle permettrait un meilleur apprentissage et contrôle selon la densité de l’os rencontré. Pour l’amélioration, une visibilité accrue des inserts par strates de couleur en fonction de la profondeur d’enfouissements serait intéressante. Comme tout nouvel outil, la courbe d’apprentissage est fondamentale. Les « piezosurges » ont connu à leur apparition des freins à leur développement. Aujourd’hui ils sont devenus incontournables dans les thérapeutiques d’augmentation osseuse.

Ostéotome automatisé

Témoignage du Dr Christophe FORESTI (67)

Son emploi dans les techniques d’ostéotomies sous-sinusiennes est très séduisant

J’utilise l’Osteo Safe depuis octobre 2014. Pratiquant une vingtaine de soulevés de sinus par voie crestale par an et tout autant d’expansions de crêtes maxillaires, c’est tout naturellement que j’ai voulu tester ce nouvel instrument pour son ergonomie : tenue de l’instrument d’une seule main, impaction automatique, régularité de la condensation au cours de l’intervention. A ma connaissance il s’agit du seul ostéotome automatique sur le marché. Il est amusant de constater qu’une certaine terminologie de « garagiste-quincailler » en implantologie rassure la gent masculine ainsi que l’emploi d’instruments tels que la clé à cliquet, les ostéotomes à frapper ou le maillet, mais horripile la patientèle féminine qui ne veut surtout pas entendre parler du « marteau » dans son intervention chirurgicale. Son côté nouveauté technologique est plus que dans l’air du temps et permet une meilleure acceptation psychologique du patient tout en garantissant une intervention atraumatique.

Ses avantages sont la précision du geste puisque la deuxième main libre permet de guider l’ostéotomie. Cela permet d’éviter la déformation du futur lieu d’implantation et par conséquent de favoriser la stabilité primaire. Un autre avantage est la concordance entre la séquence des ostéotomes et le diamètre de l’implant Axiom choisi dans la gamme Anthogyr. Enfin un autre intérêt réside dans la rapidité de l’intervention une fois la fracture du plancher osseux sous-sinusien obtenue. Si cela était possible, je compléterais la gamme d’ostéotomes avec un insert aiguille et un numéro « 0 » qui permettrait de réaliser des expansion-condensations de crêtes maxillaires atrophiées sans forage. Une séquence de 3 forets initiaux à butée serait intéressante pour sécuriser l’intervention (hauteur 4,5 et 6 mm, diamètre 2 mm). Au final son emploi dans les techniques d’ostéotomies sous-sinusiennes est très séduisant. Le procédé automatique rassure le patient de plus en plus demandeur de techniques innovantes. Il rend accessible cette technique aux débutants qui n’ont plus à gérer la force de l’impaction. Gageons que la société Anthogyr, toujours réactive aux sollicitations de ses praticiens utilisateurs, saura compléter cette gamme déjà très exhaustive.

Ostéotome automatisé

Témoignage du Pr. Gilles P. Chaumanet (06)

C’est une excellente alternative à l’utilisation des ostéotomes frappés avec le maillet

J’utilise l’Osteo Safe depuis six mois et c’est une excellente alternative à l’utilisation des ostéotomes frappés avec le maillet. Cet instrument de dimensions contenues permet d’effectuer entre autres la technique de Summers, les techniques d’expansion au maxillaire supérieur et le Splitting Crest dans un concept mini-invasif. D’excellente ergonomie, il est plus précis et de progression constante pour répondre à des techniques de modelage osseux par rapport à des instruments conventionnels ou concurrents. Sa maniabilité lui autorise une utilisation à une main, ce qui permet de libérer l’autre main pour tenir un autre instrument et optimiser son geste lors de l’intervention. L’avantage essentiel réside dans le confort procuré au patient qui acceptera mieux son traitement car les impacts sont plus « doux » (qu’une technique conventionnelle frappée au maillet). D’ailleurs, les patients m’ont précisé après intervention qu’ils « n’avaient rien senti ! »

Cet instrument répond en tous points au cahier des charges initial dont l’objectif était de proposer une instrumentation automatique pour réaliser des soulevés de sinus et des condensations osseuses par voie crestale, au maxillaire. Je pense que son évolution pourrait être conduite vers un élargissement de gamme relative aux instruments associés à l’impacteur avec des propositions complémentaires d’inserts en termes de dimensions et de formes travaillantes différentes, ce qui permettrait non seulement d’élargir la gamme mais aussi le champ des indications.

Ostéotome automatisé

Témoignage du Dr Réda BEN KIRAN (06)

La fracture par fatigue du plancher sinusien se fait tout en progressivité et en douceur

J’ai fait partie des testeurs cliniques de l’Osteo Safe. Je n’avais pas de besoin particulier dans le domaine du soulevé de sinus par voie crestale car j’étais habitué à la technique de la percussion manuelle par maillet. Cependant, j’ai été agréablement surpris par la facilité d’utilisation de cette instrumentation. Tout d’abord sa manipulation à une main permet de corriger instinctivement l’axe de l’ostéotome grâce à la vision claire et dégagée du site opératoire.

Et puis j’ai rapidement compris que nous étions dans une autre philosophie d’ostéotomie. En fait, en percussion manuelle par maillet, le praticien provoque des chocs importants afin d’effondrer la corticale sous-sinusienne. Mais dans le cadre de l’utilisation de l’Osteo Safe, nous pouvons engendrer une répétition de percussion de forces modérées afin d’aboutir à une fracture par fatigue du plancher sinusien. Cela se fait tout en progressivité et en douceur.

Les marquages à 2, 4 et 6.5 mm sur les ostéotomes permettent de facilement repérer le niveau au cours duquels s’est produite la fracture de fatigue de la corticale sinusienne. Il suffit ensuite de conserver cette longueur de travail lors des changements de diamètre de chacun des ostéotomes. Ainsi, nous évitons un excès d’enfoncement des ostéotomes suivants pour ne pas traumatiser la muqueuse sinusienne et éviter sa déchirure. Le témoignage des patients (surtout pour ceux qui ont subi précédemment une ostéotomie manuelle) a été lui aussi très positif. Les sensations ressenties par le patient sont moindres et restent dans le domaine du confortable. Les quelques mois d’utilisation ne m’ont pas permis de mettre à défaut ce système. Ergonomie et utilisation intuitive font de cet instrument une très bonne acquisition.