Dans un cabinet d’omnipratique, il est indispensable de pouvoir diagnostiquer et proposer un traitement initial de la maladie parodontale existante avant de poursuivre tout autre plan de traitement. Devant les résultats souvent incertains (récidives, effets secondaires) et le temps passé (séances longues et maintenances multiples) les praticiens se retrouvent souvent démunis et les patients démotivés. Nous proposons ici par le biais d’un cas clinique, un protocole de traitement parodontal peu invasif, simple et reproductible, dont les résultats cliniques peuvent être similaires à la majorité des traitements réalisés au laser au sein de notre cabinet depuis cinq ans.