C’est une évidence que l’on puisse se poser la question de l’incorporation d’un laser diode dans le cadre d’un exercice généraliste. Cet outil sera indispensable chaque fois que l’on devra faire une chirurgie des gencives, arrêter des saignements, désinfecter des canaux en endodontie, des traitements parodontaux, de la chirurgie pré-implantaire ou bien stimuler des tissus pour une meilleure cicatrisation. Ce modèle présente l’avantage d’être « boosté » et « Super Pulsé » jusqu’à 25 000 Hz, ce qui permet de mieux contrôler les effets thermiques et la décontamination des sites cliniques. C’est un outil rentable et efficace qui simplifie bien des actes délicats tout en accélérant la plupart de ces traitements. Le produit est garanti trois ans et disponible à l’achat ou à la location (journée de formation comprise).

Témoignage du Dr renaud Diectrich (64)

Facile et peu encombrant

Cela fait trois ans maintenant que je travaille avec ce laser. Avant, j’utilisais le bistouri électrique, et maintenant le laser diode pour la petite chirurgie. J’ai choisi ce produit pour sa facilité d’emploi, parce qu’il est peu encombrant, et sur les conseils du Dr REY pour l’application paro. Je suis ravi de cet outil et je ne lui trouve aucun inconvénient à vrai dire. Juste un point perfectible si c’était possible, cela concerne la courbure de l’embout pour la biostimulation : en effet, l’accès me semble difficile en palatin (lingual). Néanmoins, c’est un très bon outil pour l’omnipratique et la paro médicale. Je ne peux que vivement le recommander.

Témoignage du Dr Sophie POUGET (11)

Des applications plus vastes que je ne le pensais… »

Je me sers de ce laser depuis deux ans et demi. Précédemment, j’effectuai les traitements parodontaux classiques : détartrage, surfaçage, irrigations sous-gingivales d’antiseptiques et d’antibiotiques… J’ai choisi ce produit au vu des multiples indications possibles dans le domaine dentaire ; le but principal était de faire bénéficier les patients du cabinet de la technologie laser dans un maximum de champs d’applications.

Mes orientations thérapeutiques ainsi que mes impératifs économiques m’ont fait opter pour un laser pénétrant : le laser diode « Wiser ». Au départ, j’étais curieuse de découvrir ses effets sur mes traitements parodontaux. Ses applications se sont avérées plus vastes que je ne le pensais et ce dernier a dû se faire une place au coeur de tout le matériel existant, pas tant physiquement puisque sa taille est réduite, mais plus intellectuellement dans mes plans de traitement. J’ai été séduite par sa facilité d’utilisation, et le fait de réaliser une prise en charge plus complète du patient, même sur des actes réalisés en urgence. Les patients ont gagné, pour la plupart, en confort per et postopératoires, en temps de traitement, en réduction des douleurs postopératoires, en efficacité de traitement et en amélioration de la cicatrisation. Cette technologie trouve pleinement sa place dans nos cabinets dentaires.

Un petit bémol : certains effets ne sont pas visibles au moment du traitement initial puisque l’essentiel se passe dans le non visible (effet de décontamination et effets de biostimulation des tissus) et il faut noter la fragilité des fibres optiques des tips qui sont cassants. Si c’était possible, je rajouterais sur la machine des marqueurs témoins du bon fonctionnement du rayonnement laser pour les réglages de décontamination et de biostimulation, cela serait plus rassurant en cas de dysfonctionnement de l’appareil. Une chose importante : je souhaiterais que l’enseignement universitaire et post universitaire se développe en France comme à Garancière (avec son certificat de compétence clinique et son DUE laser assisté) afin de venir enrichir la recherche universitaire et les études cliniques de façon à obtenir une information scientifique sans cesse remise à jour et complète sur ce sujet. L’acquisition de ce laser a créé au sein de mon équipe une réelle émulation.

Témoignage du Dr Amandine Para (75)

Un bon service après-vente

Je l’utilise depuis 2011, lorsque j’ai commencé à me former sur les technologies laser. Depuis, j’en ai une utilisation quasi quotidienne dès qu’une décontamination par photothérapie dynamique est nécessaire, et pour potentialiser la cicatrisation postopératoire : en petite chirurgie après les extractions, en parodontologie principalement, en implantologie et pour les chirurgies plus lourdes. Je l’utilise aussi en prothèse pour l’éviction gingivale.

Il est également une aide lors du traitement des péri-implantites. Je n’utilisais pas de laser auparavant, ma pratique était basée sur les techniques classiques, souvent accompagnées d’une thérapeutique médicamenteuse que je diminue maintenant beaucoup grâce à l’apport des effets du laser.

J’ai choisi ce produit pour plusieurs raisons :
• Le laser a une longueur d’onde de 980 nm et une fréquence allant jusqu’à 25 kHz, donc permettant une meilleure décontamination des tissus infectés par l’activation importante d’échanges entre les molécules d’oxygène triplet et singulet, contenu par exemple dans l’eau oxygénée.
• L’utilisation de fibres optiques sous forme de tips individuels permet un changement de fibre facile et un contrôle de l’hygiène de la partie introduite en bouche.
• Pour la qualité des produits proposés par le distributeur : la proximité avec les représentants et leur disponibilité, le service assuré après la vente pour la formation et le suivi de leurs machines.

Les avantages du laser sont multiples :
• Un faible encombrement grâce à sa petite taille permet de le déplacer facilement d’un fauteuil à l’autre.
• Le programme est enregistré sur la machine en tenant compte des effets laser et pas seulement des actions finales classées par famille.

Cette interface est davantage en accord avec les principes scientifiques de fonctionnement d’un laser et avec la réflexion que nous avons avant chaque utilisation (quel tissu cible, quel effet ?).
• Enfin, il est accessible pour un coût raisonnable.

Ses inconvénients :
• La faible durée d’autonomie de la batterie, donc il faut presque tout le temps le laisser branché sur son chargeur.
• Il n’y a pas grand-chose à changer, éventuellement une amélioration de la navigation (déjà didactique) entre les différents items du menu et un allongement de la durée de vie de la batterie.
• Je précise que le laser ne permet pas de traiter toutes les situations cliniques, mais cela n’est pas dû à la machine. C’est dû aux principes physiques de pénétration de la longueur d’onde 980 nm, qui ne permet pas de travailler sur les tissus durs.

Il faut donc bien connaître les effets lasers avant de s’équiper d’un laser, quel qu’il soit.

Témoignage du Dr Loïc VECHE (Luxembourg)

Un véritable couteau suisse !

J’ai choisi ce produit il y a quatre ans et je ne regrette pas. Je travaillais précédemment avec un autre laser diode. J’ai pris la décision d’en changer car mon laser actuel est le plus avancé en terme de réglage et a la fréquence la plus haute sur le marché, ce qui permet des gestes chirurgicaux plus précis. Ses avantages sont nombreux : la désinfection en endodontie, en parodontie et en chirurgie, la biostimulation qui va diminuer l’inflammation, l’oedème et donc la douleur après les interventions et qui va doper la cicatrisation.

Ce laser est un véritable couteau suisse et je l’utilise avant de faire une empreinte pour éliminer un saignement ou une gencive débordante, pour mes blanchiments, pour les aphtes, pour éliminer les freins, pour provoquer une coagulation ou une vasodilatation lors des extractions… Quoi de mieux qu’un laser pour traiter une ostéo-chimionécrose, une péri-implantite ou une exposition de membrane lors d’une greffe osseuse ? Une précision toutefois : il faut se former pour pouvoir l’utiliser correctement. Je ne changerai rien en l’état puisque les limites de l’appareil sont dues à sa longueur d’onde qui en fait un laser pénétrant. Je ne pourrais plus m’en passer aujourd’hui alors qu’il y a quelques années, je pensais que le laser était un gadget pour les « Geek » de la dentisterie et je le recommande à tous les confrères qui n’en ont pas. Je l’ai rentabilisé très vite grâce aux traitements parodontaux, aux blanchiments. Tous les chirurgiens devraient en avoir un pour ses bénéfices en terme de cicatrisation et désinfection.