Quels dispositifs de rééducation myofonctionnelle fabriquez-vous ?

Nous fabriquons et proposons la gamme de dispositifs U Concept®, disponibles sur le marché hexagonal tout comme à l’International ou ils sont distribués dans plus de 25 pays à travers le monde.

Quels sont les matériaux entrant dans leur composition ?

Les dispositifs U Concept® sont fabriqués en silicone biocompatible, la production est réalisée dans notre usine en Hongrie (certifiée ISO13485), et bénéficie d’améliorations permanentes.

A qui sont destinés ces dispositifs ?

Les dispositifs intégrés dans le cadre de la rééducation myofonctionnelle sont un support et un moyen de réaliser les objectifs de traitement. C’est pourquoi nos appareils sont exclusivement vendus aux professionnels de santé : orthodontistes, chirurgiens-dentistes, orthophonistes, ostéopathes, kinésithérapeutes et orthophonistes.

Qui diffuse U Concept en France ?

En France, nous sommes distribués par les équipes de GC Orthodontics et Ortholine pour l’Ile-de-France.

Proposez-vous des formations à leur utilisation ?

Effectivement, le protocole et la méthodologie qui permettront la mise en œuvre de la rééducation myofonctionnelle avec U Concept au sein du cabinet passe par des formations locales, webinaires ou en présentiel.

Celles-ci sont dispensées sous deux axes : l’approche diagnostique avec le Dr Veronika DERCSAR et pratique par les exercices associés avec Mme Véronique BARTHET-FAVART coordinatrice du cabinet, qui fera deux formations lors des prochaines Journées de l’Orthodontie le samedi 13 Novembre 2021 à Paris.

Comment choisir le bon dispositif U Concept ?

Pour faciliter la sélection de l’appareil, nous avons développé une charte simplifiée à double entrée : classe d’ANGLE/âge du patient qui indique au praticien le dispositif idéal.

Cet outil est associé, lors des conférences que nous organisons, par un protocole précis et complet du diagnostic fonctionnel, du plan de traitement et des exercices individualisés selon les dysfonctions diagnostiquées.

Il laisse ainsi le soin au praticien d’ajuster et d’individualiser son traitement et son appareil, contrairement à un système uniformisé à tous les patients.

Ainsi, tous les aspects et les étapes du traitement individualisé sont-ils définis par des critères liés :

  • Au diagnostic fonctionnel initial,
  • Au plan de traitement,
  • Aux exercices spécifiques à chaque patient,
  • À un temps de port journalier individualisé,
  • À un suivi constant par le professionnel de santé,

L’objectif étant de lever au maximum tous les obstacles ou résistances et de proposer le traitement idéal pour chaque patient.

En complément, notre site web www.u-concept-ortho.com est un outil d’information, de présentation de nos appareils et de cas traités ou en cours de traitement pour permettre aux praticiens de découvrir la rééducation myofonctionnelle avec U Concept®

Quels sont les éléments de différenciation de vos dispositifs par rapport à ceux de vos concurrents ?

Nous avons souhaité développer une gamme optimale en nombre d’appareils, mais complète et en conformité avec la philosophie bioprogressive. Centrée sur le concept de la prise en charge précoce des patients par le biais de l’éducation fonctionnelle et comportementale.

Notre originalité réside en un choix limité de 10 appareils fabriqués en silicone et disponibles

  • En deux duretés : souples ou semi-rigides
  • Faciles à ajuster au patient
  • Un guide-langue agrémenté de stimulateurs sublinguaux,
  • Une longueur postérieure augmentée pour la prise en charge des secondes molaires,
  • Une surépaisseur inter-molaires dédiée au déverrouillage de la mandibule.

Vos appareils ont-ils été conçus pour la seule rééducation des fonctions ?

La philosophie de traitement qui nous guide est celle du Dr Carl GUGINO et du Dr Daniel ROLLET, en faveur des traitements précoces.

Dans cet esprit, l’essence est justement d’avancer qu’à chaque malocclusion est associée un certain degré de dysfonctions, une interaction existante entre la rééducation myofonctionnelle, ses effets bénéfiques et la stabilité à long terme des traitements.

Quels sont les critères de prescription de vos dispositifs ?

Le protocole de traitement que nous proposons lors des formations, s’articule autour de trois axes : le diagnostic, les exercices, les appareils.

Les critères de base définissant la sélection des appareils sont le diagnostic fonctionnel intégral, l’évaluation des dysfonctions et les exercices que l’on souhaite faire faire au patient.

Il s’avère parfois utile de faire appel à d’autres disciplines médicales en amont ou en complément de la mise en place des appareils.

Quelle durée de port journalier conseillez-vous ?

Durant les 2 à 4 premières semaines, nous préconisons un port diurne d’environ 15 minutes, 4 à 5 fois par jour, accompagné d’un parent afin de motiver l’enfant et d’assurer un bon port de l’appareil. 

Ces périodes courtes mais répétées durant la journée, permettront de garder son attention en raison de leur brièveté, de la facilité pour les parents de libérer 15 minutes actives aux côtés de leur enfant, d’intégrer correctement les exercices afin d’évoluer à son rythme vers l’objectif du port nocturne et diurne.

Cependant, notre protocole de traitement étant fondé sur une individualisation des exercices associés, une méthodologie uniforme, applicable à tous les patients et reproductible n’est, à notre sens, pas envisageable.

Comment les Orthodontistes doivent envisager la prise en charge Sécurité Sociale des U Concept ?

Un semestre est nécessaire initialement, puis, selon l’évolution du traitement, soit une période de surveillance. Ensuite, 5 semestres pour les traitements par appareillage fixe, soit un second semestre si la finition du traitement est réalisée uniquement par un appareil de rééducation fonctionnelle.

Quels sont les retours d’utilisateurs concernant vos dispositifs ?

La motivation des patients par l’utilisation d’appareils souples est pour nous l’un des critères fondamentaux d’une participation active.

Bien entendu, le risque de casse d’appareils est inévitable mais lié, dans la plupart des cas, à un mauvais port des appareils (mauvaise insertion du dispositif, mastication excessive, non-respect des règles de port) ou à un port excessif.

Le choix des appareils souples ou semi-rigides augmente considérablement la motivation initiale des patients et par conséquent la qualité des résultats.

Serez-vous présent aux Journées de L’Orthodontie de Paris ?

Vous pourrez nous rencontrer sur le stand GC Orthodontics à l’emplacement P03. Nous serons ravis de vous apporter toutes les informations complémentaires et découvrir la qualité des dispositifs U Concept.