La carie constitue l’une des maladies les plus répandues sur Terre en touchant près de 100 % de la population adulte mondiale. Des chercheurs chinois de l’Institut de virologie de Wuhan et de l’Académie des sciences chinoises ont publié des travaux dans la revue Scientific Reports le 11 septembre 2017. Ils y expliquent le principe sur lequel réside le vaccin : prévenir la création de cavités dentaires (les caries) en en neutralisant la bactérie responsable : Streptococcus mutans.

Ces chercheurs avaient d’ores et déjà mis au point une première version du vaccin, mais ce dernier présentait des effets indésirables notables prenant la forme d’inflammations importantes. Ces dernières sont bien moindres dans la dernière version du vaccin.

D’après l’OMS, les caries représentent un problème sanitaire majeur : 60 à 90 % des enfants scolarisés dans le monde et près de 100 % des adultes en sont victimes. Ce vaccin pourrait notamment bénéficier aux personnes situées dans des déserts médicaux n’ayant pas les moyens ou la capacité de consulter un dentiste régulièrement.