Une étude publiée sur ScienceDirect comparant la technologie de détection des caries proximales (NIRI : Imagerie Proche de l’Infra-rouge) intégrée sur les scanners iTero et les bite-wings montre que la technologie NIRI est plus sensible dans la détection de caries interproximales.

Contexte actuel :

Les radiographies bite-wings sont actuellement limitées dans la détection des lésions carieuses précoces :

En effet, une précédente étude (Radiographic caries detection: A systematic review and meta-analysis – Falk Schwendicke, Markus Tzschoppe, Sebastian Paris)  montre que  76 % de toutes les lésions interproximales diagnostiquées cliniquement ne sont pas détectées par les bite-wings.

Discussion :

L’étude de ScienceDirect conclut après l’observation de 3499 surfaces interproximales que la sensibilité du NIRI pour détecter à la fois les lésions limitées à l’émail et celles s’étendant à la dentine était significativement plus élevée que celle des bite-wings.

Le dispositif NIRI s’étant avéré plus sensible que les Bite-wings dans la détection des lésions carieuses précoces dans l’émail, des possibilités s’ouvrent quant à une meilleure prévention en termes de santé bucco-dentaire pour les patients.

Les scanners intra-oraux ont été conçus à l’origine pour remplacer les empreintes physiques. Cependant, ces dernières années, un changement de paradigme s’est produit concernant la portée et le rôle du scanner intra-buccal dans la pratique dentaire.

Aujourd’hui avec les scanners iTero, lors de la prise d’empreinte numérique la technologie NIRI peut être activée sans générer une augmentation du temps nécessaire au scan. Ainsi lorsqu’un scan est réalisé, le praticien pourra s’il le souhaite vérifier la présence de caries interproximales avec une plus grande sensibilité que lors de l’utilisation de technologies émettrices de rayons X.

Pour en savoir plus sur les scanners iTero et leurs capacités en soins de restauration, consultez le site :

https://itero.com/fr/education-and-support/contact-us

Lien de l’étude : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0300571221002840