Une étude portant sur les piercings a été présentée lors du congrès EuroPerio10, organisé par la Fédération européenne de parodontologie (EFP). Les piercings situés dans la sphère buccale (langue et lèvres) causeraient des dommages aux dents et aux gencives, selon les résultats de ces travaux qui ont fait l’objet d’un poster. 

L’étude a ainsi constaté que des personnes ayant des piercings buccaux avaient « des poches profondes, des espaces autour des dents ainsi que des saignements et des récessions gengivales », a déclaré l’auteur de l’étude, le Pr Clemens Walter, de l’université de médecine de Greifswald (Allemagne). « Ce sont des signes de parodontite, également appelés maladie des gencives, qui peut conduire à la perte de dents. Les personnes ayant des piercings à la langue et aux lèvres doivent les enlever pour protéger leurs dents et leurs gencives contre d’autres dommages ».

On estime qu’environ 5 % des jeunes adultes ont des piercings buccaux, principalement à la langue (1). Les femmes portant plus souvent ce bijou que les hommes. 

Revue systématique

Cette revue systématique a recueilli les données probantes disponibles sur les piercings et la santé bucco-dentaire. L’analyse s’est appuyée sur huit études concernant 408 participants portant sur un total de 236 piercings aux lèvres et 236 à la langue. Un patient sur cinq avait des piercings dans plus d’un site buccal. Le port des bijoux variait entre un mois et 19 ans et la plupart étaient en métal. 

Les études ont comparé les dents et les gencives situées près des piercings avec les dents et les gencives ailleurs dans la bouche. Concernant les piercings à la langue, trois études sur cinq ont objectivé des poches plus profondes autour des dents, près du bijou. Tandis que trois études sur quatre ont permis d’observer des espaces plus grands. Les quatre études qui ont examiné les patients pour des récessions gingivales ont trouvé ce problème dans les cas de bijou à la langue. Tandis que deux études sur trois ont constaté des saignements des gencives. Tout comme pour les bijoux à la lèvre, des récessions gingivales ont été observées dans trois études sur quatre. 

« Les chirurgiens-dentistes devraient informer leurs patients à propos du risque de complications parodontales lorsqu’ils portent des piercings oraux et les personnes concernées devraient être fortement encouragées à les enlever », a conclu le Pr Walter. 

(1) Selon l’article de Hennequin-Hoenderdos NL, Slot DE, Van der Weijden GA. The prevalence of oral and peri-oral piercings in young adults: a systematic review, paru dans l’International Journal of Dental Hygiene, cité par l’EFP.