« On excuse aujourd'hui le retard là où Calvin aurait fait les gros yeux »

Rencontre avec Max Engammare, historien et théologien, chercheur de l'université de Genève, directeur de la maison d'édition Dros et auteur de L'ordre du temps - L'invention de la ponctualité au XVIe siècle

, publié le 12 octobre 2022

« On excuse aujourd’hui le retard là où Calvin aurait fait les gros yeux »
Comment vous est venue l'idée de ce livre ? À l'occasion du passage à l'an 2000, un ami m'a demandé de lui rédiger un article sur le temps. J'ai relu toute la correspondance de Calvin et me suis rendu compte combien c'était intéressant. Je suis dit qu'il y avait matière à faire un livre. Comment est née la notion de ponctualité ? Dans les sermons de Calvin sur la Genèse, il mentionne très souvent le temps et la minute d'une manière que je ne retrouve chez personne d'autre au XVIe siècle. À chaque minute de notre temps nous sommes sous le regard de Dieu, dit-il à ses fidèles, et à la fin des temps nous aurons à rendre compte de chaque minute de ce temps. C'est à la fois un Dieu bienveillant, attentif à ses ouailles, mais également un Dieu surveillant. Si la ponctualité n'est pas encore évoquée à proprement parler, Calvin est le plus attentif à cette minute. Aussi, la ponctualité n'est pas une question de précision mais de...

Ce contenu est réservé aux abonnés de Solutions Cabinet Dentaire.

S'abonner pour lire la suite