Une étude menée par l’université d’Alabama, à l’école de santé publique de Birmingham, suggère que des soins dentaires préventifs dispensés aux enfants avant l’âge de deux ans inscrits à Medicaid pourraient conduire à davantage de soins à long terme, rapporte le site Medical Xpress.

Selon ces travaux, les soins dentaires préventifs précoces étaient associés à un traitement subséquent plus fréquent des caries dentaires, à un plus grand nombre de visites et à une augmentation des dépenses en soins dentaires, comparativement à l’absence de soins dentaires préventifs précoces pour les enfants.

L’Académie américaine de pédiatrie, l’Association dentaire américaine et l’Académie américaine de dentisterie pédiatrique recommandent que les enfants consultent un chirurgien-dentiste une fois que les dents ont commencé à sortir. Mais peu de données probantes sont disponibles sur l’efficacité des soins dentaires préventifs précoces ou sur la capacité des fournisseurs de soins primaires (infirmière, assistant médical…) de les prodiguer, commente Medical Xpress. Malgré l’accent mis sur les soins dentaires préventifs, les caries dentaires sont en hausse chez les enfants de moins de 5 ans, selon cette étude, publiée dans JAMA Pediatrics. 

Traitement des caries dentaires

Les chercheurs ont comparé le traitement des caries dentaires, les visites et dépenses liées aux soins dentaires pour les enfants ayant des soins dentaires préventifs et ceux ne recevant pas de traitements préventifs. Les auteurs de l’étude ont analysé les données provenant de Medicaid de 19 658 enfants d’Alabama dont 25,8 % avaient reçu des soins préventifs prodigués par un chirurgien-dentiste. Comparé aux enfants qui n’avaient pas reçu de soins prophylactiques précoces, les enfants recevaient des traitements liés à la carie dentaire plus fréquemment (20,6 % contre 11,3 %) et témoignaient d’un plus fort taux de visite et de dépenses de soins dentaires annuelles plus importantes (168 $ contre 87 $).

Selon les résultats, les soins préventifs administrés par les fournisseurs de soins primaires n’étaient pas associés de façon significative aux traitements ou aux dépenses liés à la carie dentaire. Au vu de ces données, le Dr Justin Blackburn (professeur adjoint au département Health Care Organization and Policy de l’UAB) a estimé qu’il ne pouvait être affirmé avec certitude que les visites dentaires préventives précoces réduisaient la carie dentaire, rapporte Medical Xpress.

L’étude n’a cependant pas mesuré les avantages de soins odontologiques préventifs comme l’amélioration de la qualité de la vie, ou n’a pas fourni de renseignements sur les comportements liés à la santé bucco-dentaire, tels que le brossage des dents.