Un test salivaire pour détecter le cancer de la bouche

Un nouveau test s’appuyant sur l’intelligence artificielle permet de détecter les stades précoces des cancers de la cavité buccale.

Par Agnès Taupin, publié le 12 septembre 2022

La société américaine de biotechnologie Viome Life Sciences a lancé son nouveau test pour le cancer de la bouche et de la gorge CancerDetect. Ce test salivaire simple est considéré comme le premier à détecter le cancer buccal et le cancer de la gorge avec une spécificité de 95 % et un taux de sensibilité de 90 %.

La société Viome Life Sciences souligne que son test permet de détecter les stades précoces des cancers de la bouche et de la gorge avant qu’ils ne progressent, grâce à une « plus grande précision que les méthodes de dépistage actuelles ». Ce test à domicile propose par ailleurs « une expérience guidée », avec l’éventuelle consultation de fournisseurs de soins de santé.

Les chercheurs ont utilisé des données génétiques issues de 945 échantillons, dont 80 provenaient de personnes atteintes d’un cancer de la bouche et 12 de personnes atteintes d’un cancer de la gorge. L’information a servi à former un modèle d’apprentissage automatique, explique le magazine Dentistry. Le test a reçu la désignation de dispositif révolutionnaire de la FDA (Food and Drug Administration) des États-Unis.

 

Base de données de biomarqueurs

 

L’entreprise examine les séquences d’ARNm (niveau d’expression de gènes spécifiques) et les compare à une base de données de biomarqueurs en s’appuyant sur des techniques d’apprentissage automatique. Elle a mis au point plus de 30 biomarqueurs de précision pour la détection précoce des cancers, des maladies métaboliques, auto-immunes et neurodégénératives, et des problèmes de santé mentale.

La société a ainsi fait appel à la même technologie qu’elle utilise pour fournir à ses clients une évaluation individuelle de leur santé intestinale et cellulaire. Lorsqu’un client envoie son échantillon au moyen d’un test d’intelligence intestinale, le laboratoire examine l’ARNm (l’expression génétique) des cellules personnelles et microbiennes et intègre ces données dans son algorithme de technologie d’IA. Il a employé une technologie semblable pour produire son test de détection du cancer de la gorge et de la bouche.