display banner v2 academic

Une nouvelle étude augmente la faisabilité des implants dentaires abritant des aides auditives

Selon une étude récemment publiée par des chercheurs de la prestigieuse université chinoise de Tongji à Shanghai, des implants dentaires pourraient un jour loger des appareils d'assistance auditive à conduction osseuse (BC).

Par Peter Wix, publié le 27 octobre 2022

Une nouvelle étude augmente la faisabilité des implants dentaires abritant des aides auditives

Des travaux antérieurs sur les propriétés de conduction des dents naturelles ont montré qu’elles fonctionnent bien pour conduire le son à travers l’os mandibulaire de la mâchoire jusqu’à l’oreille interne. Et l’efficacité et la sécurité acoustiques ont déjà été démontrées dans des appareils clipsés sur une dent . Mais cette dernière étude, publiée dans The Journal of the Acoustical Society of America , a fourni la preuve que les implants dentaires modernes, qui sont reliés à l’os alvéolaire par ostéointégration, peuvent transmettre le son à la mâchoire aussi bien – ou mieux – que les dents naturelles.

L’équipe de recherche de Tongji a obtenu des résultats positifs en appliquant des vibrations aux implants de 38 sujets, en comparant les résultats des implants avec les vibrations appliquées aux dents naturelles et aux os mastoïdes des sujets (utilisés par les dispositifs de conduction osseuse traditionnels).

La bouche est un meilleur endroit pour “cacher” une aide auditive

Les “avantages uniques” de cette technologie en développement ont été soulignés par les auteurs de l’article. En plus d’un bon confort et d’une qualité sonore améliorée, ils soulignent l’avantage “d’excellente dissimulation” de l’intégration d’un appareil auditif dans un implant dentaire. Si la technologie se développe, les chirurgiens-dentistes pourraient un jour faire partie de l’équipe professionnelle qui restaure l’audition des personnes malentendantes.

Observations spécifiques de l’étude

Parmi les spécificités de cette recherche de Tongji: la découverte que les implants dentaires frontaux semblent fonctionner un peu mieux que ceux situés dans la mandibule postérieure…Peut-être parce que l’os de la section antérieure est plus dur.

Fait intéressant, les dents et les implants de la mâchoire inférieure (mandibule) fonctionnaient aussi bien que ceux de la mâchoire supérieure (maxillaire). Et le seuil BC des implants dentaires antérieurs était significativement inférieur à celui des implants dentaires postérieurs.

En publiant leurs recherches, les auteurs de l’étude affirment qu'”avec l’amélioration continue des technologies, les aides auditives pour implants dentaires devraient être largement utilisées dans les contextes militaires, médicaux, de la vie quotidienne et autres”.

Source : Journal of the Acoustical Society of America