display banner v2 academic

Reporter les soins dentaires non essentiels ? L’Association dentaire américaine dit non à l’OMS

Dans un communiqué de presse publié le 12 août, l'American Dental Association (ADA) a déclaré qu'elle était « fortement en désaccord avec la recommandation de l'OMS de reporter les soins dentaires non essentiels dans les zones de transmission du Covid-19. »

Par François Gleize, publié le 13 août 2020

Reporter les soins dentaires non essentiels ? L’Association dentaire américaine dit non à l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé avait émis le 3 août dernier une série de directives appelant au report des soins dentaires « de routine », tels que les consultations simples, les nettoyages dentaires, les soins préventifs ou les traitements esthétiques, dans les zones de propagation communautaire du SARS-CoV-2.

« Nous suggérons d’éviter ou de minimiser toutes les procédures générant des aérosols, a déclaré le Dr Benoit Varenne, à la tête du programme de santé bucco-dentaire de l’OMS lors d’une visioconférence. Nous recommandons de donner la priorité aux urgences bucco-dentaires et de repousser les visites de routine non-essentielles pour la santé buccale. »

Ces orientations ont été renforcées le 11 août par un tweet de l’OMS soulignant la priorisation des urgences et le dépistage.

Tweet de WHO

La réponse de l’Association dentaire américaine ne s’est pas faite attendre. Par deux communiqués de presse successifs, le 10 et le 12 août, l’ADA affirme en substance que tous les soins dentaires doivent être considérés comme essentiels et est en désaccord avec la décision de l’OMS sur le report de soins dentaires non essentiels.

« La santé bucco-dentaire fait partie intégrante de la santé globale, clame son président, le Dr Chad P. Gehani. Au-delà des dents et des gencives, la bouche sert de fenêtre sur le reste du corps et peut aider à détecter des signes d’infection, de carences nutritionnelles et de maladies systémiques. »

En conséquence, l’association des dentistes américains a exprimé son « profond désaccord » envers la recommandation de l’OMS de reporter les soins dentaires non-urgents.

Gehani a conclu : « Des millions de patients ont rendu visite à leur dentiste en toute sécurité au cours des derniers mois. Avec un équipement de protection individuel approprié, les soins dentaires devraient continuer à être assurés pendant les pandémies mondiales ou d’autres situations de catastrophe. »