display banner v2 academic

Reste à charge zéro : un accord « perdant-perdant » pour les CCDeLi

©Oneblink-cj

Les Cellules de coordination des dentistes libéraux (CCDeLi) estiment que la prévention et l’innovation sont exclues de l’accord sur les paniers de soins.

Par la rédaction, publié le 21 juin 2018

Reste à charge zéro : un accord « perdant-perdant » pour les CCDeLi

Les CCDeLi (Cellules de coordination des dentistes libéraux) font le bilan de la nouvelle convention dentaire signée par la CNSD et l’Union dentaire, comprenant l’accord sur le zéro reste à charge. Dans un communiqué publié le 19 juin, le mouvement asyndical, créé au lendemain des grèves étudiantes et sous la menace du règlement arbitral de l’ancienne ministre de la Santé, Marisol Touraine, fustige l’accord sur les paniers de soins. Un texte qu’il estime « perdant sur la prévention, l'innovation et la pertinence. Perdant sur la qualité, les dépenses publiques et les cotisations aux complémentaires ».

Pour le mouvement apolitique, c’est un « objectif comptable » qui a été rempli « sans la moindre donnée épidémiologique sur les réels besoins de la population ». Il craint une « hausse probable du reste à charge et du renoncement ». Il redoute également une hausse future des cotisations et avance « le probable et progressif...