display banner v2 academic

Ukraine : un dentiste toulousain à la retraite fait don de son matériel

À Toulouse, un chirurgien-dentiste sur le point de partir à la retraite a fait don de son matériel à l'association humanitaire Occitalien. Son équipement sera envoyé en Ukraine.

Par la rédaction, publié le 09 février 2023

Ukraine : un dentiste toulousain à la retraite fait don de son matériel

Il y a quelques temps, Paul Amas, chirurgien-dentiste marseillais, faisait la Une de dentaire365 pour son action humanitaire en Ukraine. Aujourd’hui, c’est un autre praticien, situé plus à l’Ouest cette fois, qui fait parler de lui pour son soutien au pays en guerre. À Toulouse, le Dr Léon Guedj, sur le point de partir à la retraite, a décidé de faire don de tout son matériel à l’association Occitalien, installée à Montauban, dans le Tarn-et-Garonne.

Fin janvier, Pascal Serrier, fondateur de l’association, crée pour venir en aide aux sans-abris, reçoit un coup de fil pour le moins insolite. « Le Dr Léon Guedj, à la retraite, m’a expliqué qu’il cherchait depuis plus de deux ans quelqu’un pour reprendre son cabinet dentaire, sans y parvenir. Après avoir vu un reportage sur notre association, il nous a contactés pour nous dire qu’il voulait faire don de tout son matériel. Plutôt que s’acheter une voiture ou se payer un voyage, c’était sa manière à lui de participer, c’est très généreux », raconte-t-il à 20 Minutes.

L’année dernière, grâce à une quarantaine de bénévoles, Occitalien a fait partir dix convois de matériel médical, des groupes électrogènes, des vêtements et de la nourriture vers l’Ukraine. C’était cependant la première fois que l’association a dû démonter intégralement un cabinet médical. « On n’avait jamais eu ce genre de dons. Nous avons récupéré beaucoup de matériel de désinfection, un compresseur, le fauteuil et tous les meubles de la salle d’attente », explique Pascal Serrier.

« Je sais que ce matériel va servir à quelqu’un »

Pour ce faire, deux jours durant, des réfugiés ukrainiens ont aidé une quinzaine de bénévoles de l’association pour dévisser et démonter les équipements du cabinet dentaire. « Ils nous aident régulièrement à charger les convois. Sur place, en Ukraine, nous avons deux correspondantes qui s’occupent de les réceptionner. Si d’autres personnes veulent faire des dons, nous sommes prêts à le refaire car ils manquent de matériel pour aseptiser, de compresseurs ou encore de groupes électrogènes », détaille le fondateur d’Occitalien.

« Il y a encore trois semaines, je ne connaissais pas cette association. Elle m’a été conseillée par ma sœur à la suite d’un reportage sur ses activités solidaires. Malgré les annonces avec le Conseil de l’Ordre des dentistes, je n’ai trouvé personne volontaire à la reprise de mon cabinet, même pour le don de matériel à un jeune confrère. Ce don à l’Ukraine, dont je soutiens la cause, était la solution, témoigne Léon Guedj au Parisien.  Je sais que ce matériel va servir à quelqu’un. J’espère que cela les aidera dans les soins. Je ne peux pas aller me battre à leurs côtés mais je suis heureux de pouvoir aider l’Ukraine avec ce don ».

Ce dernier, d’une valeur de 40 000 euros, tout de même, sera envoyé au cours de la semaine du 13 février dans un camion également rempli d’une quinzaine de fauteuils roulants, de huit générateurs et de quatorze autres palettes diverses et variées. Il s’agira du onzième convoi d’Occitalien à destination de l’Ukraine. En parallèle, l’association continue son action auprès des SDF.